Parrainage pour la présidentielle 2021 : Les modalités expliquées aux députés

Par Thibaud C. NAGNONHOU, A/R Ouémé-Plateau,

  Rubriques: Actualités |   Commentaires: Aucun


La Commission électorale nationale autonome (Cena) a échangé ce mercredi 21 octobre à l’hémicycle avec les députés sur la procédure et les modalités du parrainage des candidats à la présidentielle de 2021.

LIRE AUSSI:  Remise de copies figurées des lettres de créance: Le nouvel ambassadeur de l’Egypte chez Agbénonci

Partager avec les députés sa compréhension du parrainage tel que prévu par la loi au Bénin et la procédure ainsi que le formulaire de parrainage qu’elle a retenu en application du Code électoral. Tel est l’objectif de la séance d’échanges que la Commission électorale nationale autonome (Cena) a eue ce mercredi avec les parlementaires à l’Assemblée nationale. La rencontre s’inscrit dans le cadre de l’article 19-6 du Code électoral qui dispose que la Cena organise à chaque échéance électorale des concertations avec toutes les parties prenantes. L’institution électorale au Bénin a expliqué de long en large les modalités et la procédure de parrainage par les députés/maires des candidats à la présidentielle de 2021 telles que prévues par la loi. Puisqu’aux termes de l’article 44 nouveau de la Constitution du Bénin, pour être acceptée, une candidature aux fonctions de président de la République ou de vice-président de la République doit recevoir l’accord d’un nombre minimal d’élus dans les conditions fixées par la loi. Selon la compréhension de la Cena, le choix du duo à parrainer relève exclusivement de chaque maire ou de chaque député.

LIRE AUSSI:  Remise de copies figurées des lettres de créance: Le nouvel ambassadeur de l’Egypte chez Agbénonci

Nul besoin de se référer à son parti politique ou à une délibération d’un Conseil municipal ou communal. Les formulaires de parrainage sont nominatifs et au nombre de 160, représentant le nombre total de députés et de maires au Bénin. Les parrainages sont individuels et ne peuvent être cédés à autrui. Ils sont pré-numérotés et enregistrés à la Cena. Un élu concerné ne peut parrainer qu’un seul et unique duo de candidats. Un registre coté et paraphé est ouvert à la Cena pour recueillir les données précises, signature et empreintes du pouce gauche de chaque député et chaque maire. La Cena procède ensuite à la collecte des données nominatives et personnelles des élus concernés. Chaque député a rempli hier une ‘’fiche jaune’’ pour renseigner la base de données conçue à cet effet par la Cena, munie d’un module d’inscription automatique desdites données sur le formulaire nominatif de chacun.

Anonymat sécurisé

Lequel formulaire sera bientôt validé après l’introduction des données de chaque parrain pour être retiré. Outre les contours du système de parrainage, les députés ont suivi deux autres communications dont la présentation du module informatique de gestion du parrainage. Selon la première vice-présidente de la Cena, Geneviève Boco Nadjo, les députés ont salué la démarche communicationnelle de la Cena par rapport au système de parrainage. Mais ils ont soulevé quelques inquiétudes relatives à la question de confidentialité. Les députés auraient souhaité que le parrainage ne soit pas confidentiel. Le choix du parrain doit être connu de tous. Les inquiétudes ont été dissipées par le président de la Cena,
Emmanuel Tiando et le président de l’Assemblée nationale, Louis Vlavonou qui ont rassuré les députés concernés sur l’option de l’institution électorale.

LIRE AUSSI:  Gestion de la mairie de Porto-Novo  : Le compte administratif 2016 rejeté par la préfecture

La Cbdh présente le rapport 2019 aux députés

Le rapport 2019 sur l’état des droits de l’homme a été présenté ce mercredi aux députés par la Commission béninoise des droits de l’homme (Cbdh). Cette présentation a été faite conformément à la loi 2012-36 du 15 février 2013 portant création de la Commission béninoise des droits de l’homme. Elle a été suivie de débat tel que prévu par les textes.

Th. C. N.