Paix et cohésion nationale:Les recommandations des évêques

Par Ariel GBAGUIDI,

  Rubriques: Actualités |   Commentaires: Aucun


Du 19 au 22 janvier dernier, s’est tenue à Cotonou, la deuxième session plénière ordinaire de la Conférence épiscopale du Bénin au titre de l’année pastorale 2020-2021. Au cours de leurs assises, les évêques du Bénin ont examiné plusieurs questions d’intérêt commun dont le point a été présenté à la presse, vendredi 22 janvier dernier par Mgr Eugène Cyrille Houndékon, évêque d’Abomey.

LIRE AUSSI:  Rvd Amos Kponjésu Hounsa: Nouveau président Eglise protestante méthodiste du Bénin

La deuxième session plénière ordinaire de la Conférence épiscopale du Bénin au titre de l’année pastorale 2020-2021 a connu son épilogue, vendredi 22 janvier dernier à Cotonou. Du point présenté par Mgr Eugène Cyrille Houndékon à la presse, il ressort que plusieurs sujets ont été abordés par les prélats.
D’entrée, il a, au nom de tous les évêques, loué Dieu pour le retour au pays de Mgr Marcel Agboton, archevêque émérite de Cotonou. Sur le plan strictement ecclésial, le prélat fait savoir que l’Eglise universelle célèbre, du 8 décembre 2020 au 8 décembre 2021, une « Année spéciale Saint Joseph » décrétée par le pape François pour marquer le 150e anniversaire de la proclamation de Saint Joseph comme patron de l’Eglise universelle. A ce propos, les évêques du Bénin invitent les pasteurs catholiques à divers niveaux à s’appuyer sur la lettre apostolique « Patris corde » du pape François sur Saint Joseph pour promouvoir diverses initiatives pastorales visant à faire grandir la dévotion envers ce grand saint et surtout l’imitation de ses vertus de père aimé, tendre, obéissant, accueillant, courageux, travailleur et discret.

LIRE AUSSI:  Affaire placement de fonds de la Cnss: Les avocats de Laurent Mètongnon dénoncent « une garde à vue abusive »

La pollution et les accidents

Sur le plan social, la Conférence épiscopale du Bénin se préoccupe de l’augmentation de la pollution sonore dans les quartiers des villes et villages. Elle invite les populations à une prise de conscience collective des conséquences néfastes de ce fléau sur leur bien-être. Dans la même veine, les évêques du Bénin notent avec tristesse la recrudescence des accidents de la circulation qui entrainent d’importants dégâts matériels mais aussi des pertes en vie humaine, plongeant des familles entières dans le deuil et la détresse. Ils exhortent les populations à plus de responsabilité et surtout les conducteurs de tout véhicule au strict respect du code de la route en vue de la préservation de leurs vies et de celles des autres usagers.

Ils encouragent également le gouvernement à poursuivre ses efforts pour l’amélioration du réseau routier au Bénin.
Sur le plan politique, les évêques du Bénin suivent avec intérêt les débats actuels sur l’organisation et le déroulement de l’élection présidentielle d’avril 2021 et notent avec appréhension les divergences croissantes entre les acteurs politiques sur la liste électorale et le parrainage des candidats par les élus. Pour cela, la Ceb recommande vivement que tous les partis politiques et les institutions impliquées dans l’organisation dudit scrutin dialoguent franchement en vue d’une élection présidentielle pacifique, inclusive, démo-cratique et transparente. Mgr Houndékon précise qu’il y va de l’image du Bénin sur l’échiquier international et surtout de la préservation de la paix sociale sans laquelle les efforts de développement consentis seraient compromis.
Au terme de leurs travaux, les évêques du Bénin renouvellent à l’endroit des personnes de bonne volonté l’invitation à jeûner et à prier instamment pour la paix et la cohésion entre les fils et filles du Bénin.