Paiement de la Taxe sur véhicules à moteur par Mtn Mobile Money: Mtn accompagne la digitalisation de l’opération

Par Pintos GNANGNON,

  Rubriques: Société |   Commentaires: Aucun


Le réseau de Téléphonie mobile Mtn s’associe à la Direction générale des Impôts pour soulager les conducteurs de véhicules à moteur. Depuis hier lundi 13 janvier, une plateforme a été lancée à Cotonou pour permettre à ces derniers de payer via Mtn Mobile
Money, la Taxe sur véhicules à moteur (Tvm). C’était en présence de nombreux clients de Mtn, des syndicats des transporteurs et de Joël
Zodjihoué, secrétaire général du ministère de l’Economie et des Finances.

LIRE AUSSI:  Préparatifs du tournoi de l’Ufoa B U23: Le Bénin en amical face au Congo ce jour

Il y a quelques jours, le réseau de téléphonie mobile Mtn offrait la possibilité à ses clients d’acheter, à tout moment la carte de recharge de leur compteur Sbee prépayé via Mobile Money. Depuis hier lundi 13 janvier, ce sont les conducteurs de véhicules à trois roues au moins qui peuvent jouir d’une telle opportunité, à savoir de payer à distance à partir de leurs comptes Mobile Money la taxe sur les véhicules à moteur (Tvm).
Une initiative pilotée par la Direction générale des Impôts avec l’accompagnement de Mtn Bénin qui ne rate aucune occasion pour améliorer ses prestations en faveur de ses clients.
Nicolas Yenoussi, directeur général des Impôts, rappelle que depuis 2016, le Bénin a opté pour une digitalisation dans tous les secteurs. Dans ce cadre, un accent a été mis sur la numérisation pour l’offre d’une bonne qualité de service aux usagers. Selon lui, la direction générale des Impôts, après s’être dotée d’un nouveau système d’administration fiscale, a mis en place plusieurs plateformes. Aujourd’hui, c’est la plateforme concernant le paiement de la Tvm qui a été lancée pour les véhicules d’au moins trois roues. La création de la plateforme ne fait pas disparaître tout de suite les paiements dans les recettes. Mais elle résout l’épineux problème des longues files d’attente.
Serges Soglo, directeur général de Mtn Mobile Money, salue l’avènement de cette nouvelle expérience qui vient renforcer la panoplie de produits déjà existants pour satisfaire au mieux les clients. Il soutient que la participation de Mtn Mobile Money à cette initiative est la preuve de sa volonté d’accompagner la digitalisation des services amorcée au niveau du ministère de l’Economie et des Finances.

LIRE AUSSI:  Déré Lydie Chabi Nah, préfet de l’Atacora: « Nous pouvons atteindre l’idéal zéro grossesse »

Accompagner la digitalisation

Selon Serges Soglo, Mtn Mobile money, avec ses deux millions d’abonnés, entend rester leader, et c’est pour cela qu’elle s’évertue tous les jours à offrir la possibilité à ses clients de payer leurs services en ligne. Ce qui est déjà fait avec la Sbee.
Pour payer cette taxe via mobile money, il suffit de taper * 400 #, choisir 2, puis 8 et suivre les instructions. Les frais commencent à partir de trois cents francs, selon les montants.
Pour payer la Tvm, le client choisit 8 pour Tvm et 2 pour lier un véhicule avant de choisir 1 pour entrer un numéro Ifu ou 2 s’il n’en a pas. Il peut ensuite entrer le numéro d’immatriculation suivi de la mention RB du véhicule et confirmer. Il pourra en ce moment choisir 1 pour lier le véhicule à son numéro Mtn, puis sélectionner la taxe à payer. Il valide l’opération en saisissant son code pin et reçoit une notification par Sms qui atteste le paiement de la Tvm.
Deux possibilités sont offertes aux clients qui souhaitent payer la Taxe sur véhicules à moteur via Mobile Money. Ils peuvent le faire soit par le menu Ussd, soit par une Application mobile.
Par Application mobile, le client entre le numéro d’immatriculation de son véhicule pour accéder à la situation des taxes. Il entre ensuite le numéro de téléphone avec lequel il souhaite payer la taxe et saisit son code pin pour autoriser le paiement.
Par Ussd, il entre le numéro et sélectionne la taxe qu’il veut payer suivie de son numéro de téléphone, et saisit son code pin pour autoriser le paiement.
Dans le cadre de la création de cette plateforme, la direction générale des Impôts a noué un partenariat avec l’Agence nationale des transports terrestres pour avoir l’autorisation d’accéder aux données.