Organisation de l’Election Présidentielle: Le matériel électoral convoyé vers les arrondissements dans l’Ouémé

Par Christian HOUNONGBE,

  Rubriques: Actualités |   Commentaires: Aucun


En prélude au scrutin de demain, dimanche 11 avril, le matériel électoral est déjà présent depuis vendredi 9 avril dans les communes du département de l’Ouémé. Rodolphe Abadji, secrétaire général de la mairie d’Adjohoun, se réjouit du bon déroulement du processus et de la collaboration entre les différentes institutions chargées de l’organisation du scrutin. Pour lui, cette synergie d’action a favorisé le convoiement du matériel à bonne date.  « Nous nous conformons aux directives des institutions chargées d’organiser cette élection et tout se passe dans les règles de l’art », a-t-il déclaré.  Louis Affaton, point focal de la Cena dans la commune de Bonou, compte sur les forces de l’ordre et de sécurité pour réussir sa mission.  Sur instruction de leur hiérarchie, ces dernières ont aidé tous les points focaux de la Commission électorale nationale autonome ( Cena) à répartir les matériels sensible et  lourd. De Bonou à Missérété en passant  par Porto-Novo Adjohoun Dangbo, Avrankou, Adjarra et Sèmè-Kpodji,  elles veillent au déploiement du matériel électoral vers leurs arrondissements. « Nous avons échangé avec les commissaires qui assurent la sécurité du matériel », a-t-il déclaré. Emile Tiyo, secrétaire général de la mairie de Bonou, se félicite de la paix qui règne dans sa commune depuis le lancement du processus. « Tout se passe bien, nous n’avons enregistré aucun incident », a-t-il rassuré. Rencontré dans les locaux de la mairie de Bonou, Bolyvras Djitrinou, coordonnateur d’arrondissement Damé-Wogon, rassure que le matériel mis à sa disposition est gardé en lieu sûr suivant les dispostitions de la loi. Selon lui, tous les membres des bureaux ont été formés et sont prêts pour les opérations. « Nous travaillons en parfaite harmonie avec la police qui ne ménage aucun effort à nous soutenir depuis notre arrivée » a-t-il confié.

LIRE AUSSI:  Autonomisation de la femme: Boni Yayi partage l’expérience béninoise

En prélude au scrutin de demain, dimanche 11 avril, le matériel électoral est déjà présent depuis vendredi 9 avril dans les communes du département de l’Ouémé. Rodolphe Abadji, secrétaire général de la mairie d’Adjohoun, se réjouit du bon déroulement du processus et de la collaboration entre les différentes institutions chargées de l’organisation du scrutin. Pour lui, cette synergie d’action a favorisé le convoiement du matériel à bonne date.  « Nous nous conformons aux directives des institutions chargées d’organiser cette élection et tout se passe dans les règles de l’art », a-t-il déclaré.  Louis Affaton, point focal de la Cena dans la commune de Bonou, compte sur les forces de l’ordre et de sécurité pour réussir sa mission.  Sur instruction de leur hiérarchie, ces dernières ont aidé tous les points focaux de la Commission électorale nationale autonome ( Cena) à répartir les matériels sensible et  lourd. De Bonou à Missérété en passant  par Porto-Novo Adjohoun Dangbo, Avrankou, Adjarra et Sèmè-Kpodji,  elles veillent au déploiement du matériel électoral vers leurs arrondissements. « Nous avons échangé avec les commissaires qui assurent la sécurité du matériel », a-t-il déclaré. Emile Tiyo, secrétaire général de la mairie de Bonou, se félicite de la paix qui règne dans sa commune depuis le lancement du processus. « Tout se passe bien, nous n’avons enregistré aucun incident », a-t-il rassuré. Rencontré dans les locaux de la mairie de Bonou, Bolyvras Djitrinou, coordonnateur d’arrondissement Damé-Wogon, rassure que le matériel mis à sa disposition est gardé en lieu sûr suivant les dispostitions de la loi. Selon lui, tous les membres des bureaux ont été formés et sont prêts pour les opérations. « Nous travaillons en parfaite harmonie avec la police qui ne ménage aucun effort à nous soutenir depuis notre arrivée » a-t-il confié.

LIRE AUSSI:  Apatridie: 1re procédure de détermination en Afrique