Ordre national des architectes et urbanistes du Bénin: 13 nouveaux membres prêtent serment

Par Claude Urbain PLAGBETO,

  Rubriques: Société |   Commentaires: Aucun


Dans le respect de l’intérêt public qui s’attache à la qualité architecturale et urbanistique, ils jurent d’exercer leur profession avec conscience et probité et d’observer les règles et règlements la régissant en République du Bénin. Eux, ce sont treize nouveaux architectes admis dans l’Ordre national des architectes et urbanistes du Bénin (Onaub). Ils portent désormais à 193 le nombre de membres y inscrits, pour 89 cabinets d’architecture agréés.
La prestation de serment s’est déroulée, vendredi dernier à la Maison des bâtisseurs à Cotonou. Elle a lieu conformément au décret 83-388 du 1er novembre 1983 instituant l’Ordre et à la directive n°01/2013/CM/Uemoa relative à l’harmonisation des règles régissant la profession d’architecte au sein de l’Union économique et monétaire ouest-africaine (Uemoa).
Pour les heureux du jour, c’est le couronnement d’un processus assidu de formation faite d’au moins cinq ans d’études à plein temps après le baccalauréat et de deux ans de stage professionnel rémunéré après l’obtention du diplôme d’architecture.Marquée par la remise d’attributs (écharpe, macaron) et divers textes régissant la profession, la cérémonie consacre l’inscription des récipiendaires à l’Ordre et leur confère solennellement le droit d’exercer et de porter le titre d’architecte.
Plus qu’une formalité, la réception dans l’Ordre impose des obligations. Les impétrants devront adopter une attitude responsable dans leurs prestations suivant une dynamique à la fois conceptuelle, esthétique, environnementale, sociale, exhorte le président de l’Onaub, Narcisse Justin Soglo. Compétence, intégrité, indépendance, éducation du public, sont les principes inaliénables qui les guideront en tout temps et en tout lieu, recommande-t-il.
Le ministre du Cadre de vie et du Développement durable, José Didier Tonato, invite ces professionnels dans l’art de bâtir à avoir à cœur les défis liés à l’amélioration de l’habitat, à l’occupation rationnelle de l’espace pour rendre la cohabitation plus vivable. Il sera appuyé par les représentants des ministres en charge de la Justice et de l’Enseignement supérieur qui insistent sur le sacrifice, l’abnégation et la nécessité d’adopter des comportements vertueux, en ce sens que leurs services engagent la vie humaine et l’ordre public en général.
« La nouvelle génération de bâtisseurs que nous sommes est tout à fait consciente des nouveaux défis de notre ère, notamment climatiques et environnementaux, et ceux de notre nation », rassurent les récipiendaires par la voix de leur porte-parole, Marlone Ahouéfa Kouchika. En leur nom, elle s’engage à mettre en pratique les conseils pour ne point trahir la confiance placée en eux par le Conseil national de l’Ordre. Devant les autorités, les responsables du Conseil, les parents et amis, les nouveaux architectes et urbanistes affirment leur disponibilité « à prendre part au dessin et au destin de la nation » et à contribuer à bâtir un cadre de vie plus heureux et plus juste ».

LIRE AUSSI:  En fuite après leur condamnation au tribunal de Natitingou: Deux voleurs tombent sous les balles des forces de sécurité