Ordre des Experts-Comptables et Comptables agréés du Bénin (OECCA-Bénin): Cosme Goundété préside le nouveau bureau de l’Ordre

Par LANATION,

  Rubriques: Société |   Commentaires: Aucun


Les Experts-comptables et Comptables agréés du Bénin ont un nouveau président : Cosme François-Xavier Goundété. Il est officiellement entré dans ses fonctions hier jeudi 30 juillet au siège de l’Ordre devant un parterre de praticiens.

LIRE AUSSI:  Culture de l’excellence dans le Borgou: Des écoliers à l’épreuve de la dictée du préfet

C’est une nouvelle page qui se tourne à l’Ordre des Experts-comptables et Comptables agréés du Bénin (OECCA-Bénin). Blaise Richard Sah passe le témoin à Cosme François-Xavier Goundété. Cette passation de charge fait suite aux élections tenues le 18 juillet dernier au bout de trois ans d’exercice sous la direction du sortant.

A l’occasion de la passation de service hier, le président sortant souligne que gérer une organisation comme l’OECCA-Bénin relève du sacerdoce. Pendant les trois ans, soutient-il, le Conseil et lui-même ont travaillé à donner reconnaissance, prospérité et dynamisme à l’Ordre, toutes choses constatées par les rapports soumis à l’Assemblée générale. Aussi Blaise Richard Sah invite-t-il le Conseil entrant à poursuivre l’œuvre, en imprimant sa propre marque, pour faire avancer encore plus l’Ordre et consolider les acquis.
Conscient des nouveaux sillons à tracer et de ce que c’est au bout de l’ancienne corde que l’on tisse la nouvelle, Cosme François-Xavier Goundété aura un mot de reconnaissance pour son prédécesseur. Invoquant le «Bon vent» et la «Pleine Lumière» sur son équipe et sur l’Ordre en général, il juge utile que les lanternes des Experts-comptables et Comptables agrées du Bénin soient éclairées afin que ceux-ci, à leur tour, éclairent les sentiers du développement du Bénin.
Le président entrant, promet que le Conseil qui prend les rênes de l’OECCA donnera priorité à l’union et œuvrera à l’unisson à la consolidation et au développement de la corporation des Experts-Comptables et Comptables agréés.

LIRE AUSSI:  Autonomisation des jeunes au Bénin: 64 nouveaux récipiendaires sur le marché de l’emploi

Grande ambition

Dans cette perspective, l’ambition du président du Conseil de l’OECCA-Bénin est de mettre en œuvre 7 contrats d’objectifs, 4 contrats de consolidation et 3 contrats de développement. Ces contrats se déclinent notamment en: consolidation des acquis du monopole, consolidation institutionnelle des cabinets et de la confraternité, consolidation de la notoriété nationale et internationale de l’Ordre, développement dans le monopole, développement des produits de conseil à valeur ajoutée et développement de nouveaux produits. Ils portent aussi sur la prise de dispositions pour passer au statut de membre associé de l’IFAC à celui de membre à part entière, le renforcement des relations avec les autorités et les institutions nationales, le plaidoyer auprès des partenaires techniques et financiers pour les faire recourir à l’expertise nationale pour les audits, les missions d’organisation et les missions d’assistance dans les projets.
Cosme François-Xavier Goundété ambitionne aussi de discipliner la tarification des audits en faisant respecter l’application du décret relatif aux honoraires d’audit, d’effectuer le contrôle qualité régulier des cabinets, de prendre des dispositions pour l’édification d’un siège pour l’Ordre, de promouvoir le sauvetage d’entreprises en difficulté, d’initier et de conduire des rencontres interprofessionnelles d’analyse et de proposition avec les associations d’employeurs, ainsi que de poursuivre la participation active de l’Ordre aux instances internationales de comptabilité et d’audit avec un impact accru sur l’économie nationale…

LIRE AUSSI:  Nabil Gbian, spécialiste en sécurité de l'information et gestion de projet: « Le numérique a induit de profonds changements…. »

Déception et encouragement…

Président d’honneur de l’OECCA-Bénin, Augustin de Campos, pas moins fier de ses jeunes confrères, pour la conduite des affaires de l’Ordre, aura des mots d’encouragement et de soutien à leur endroit.
Christian Migan, premier président de l’OECCA-Bénin et aujourd’hui président d’honneur, rappelle le parcours de combattant ayant conduit à la création de l’Ordre en avril 2006. Et sous ses deux mandats, vante-t-il, l’Ordre a réussi à mettre en place des normes qui en font la force, et à s’imposer au niveau sous-régional et international. Une notoriété qui fait la fierté de l’Ordre aujourd’hui. Sans oublier le principe du reversement des comptables agréés dans l’Ordre. Autant d’acquis qu’il doit, signale-t-il avec modestie, à ses collaborateurs, regrettant que le reversement des comptables agréés ne soit pas encore devenu une réalité. Christian Migan, à ce propos, se fait amer à l’égard du bureau sortant et exhorte le bureau entrant à savoir prendre le bon rythme, et à se souvenir que le Conseil de l’Ordre n’est pas au-dessus de l’Assemblée générale de l’Ordre. Il se fait enfin disponible à souhait pour apporter sa contribution avisée au nouveau Conseil de l’Ordre.
Quant à Alice Affo, représentant Thomas Azandossessi, Commissaire du gouvernement près de l’OECCA, elle félicite le Conseil sortant, félicite et encourage l’entrant. Prenant ensuite acte de l’installation du nouveau Conseil, de son président et de ses membres, elle leur souhaite plein succès dans l’accomplissement de leur mission ; convaincue que la consistance de celle-ci ne sera pas de nature à les démotiver. Bien au contraire, c’est un challenge que les nouveaux responsables de l’Ordre doivent relever, engage-t-elle.

LIRE AUSSI:  Culture de l’excellence dans le Borgou: Des écoliers à l’épreuve de la dictée du préfet

Qui est Cosme François-Xavier Goundété ?

Expert-comptable (Promotion 1994 en France), Agrégé d’Economie et Gestion et Consultant international notamment pour la Banque mondiale, la BAD, le FIDA, le PNUD, la BOAD, l’ONUDI…, il est directeur général du Cabinet Audit SARL au Bénin depuis 17 ans, et du Cabinet FIDEXPERT CONSEIL en Côte d’Ivoire depuis 20 ans. Parti de l’Administration publique en 1991 après 6 ans de présence, il a été entre autres Assistant des Conseillers techniques à l’Economie et au Développement rural du président de la République, puis Conseiller du ministre des Finances et de l’Economie. Dans ces dernières fonctions, il a principalement eu comme charges le traitement du courrier confidentiel, l’organisation et le suivi des sociétés sous tutelle (SBEE, SITEX, SONICOG, SCB, SCO, SONACI, BCB, BBD, CAA, CNCA, SSS, OBEMINES, PPS) et la supervision des projets Ciment et Pétrole.