Offre de services TICs dans les zones en déficit d’accès Internet: Le projet d’appui à l’entrepreneuriat des jeunes lancé

Par Désiré GBODOUGBE,

  Rubriques: Actualités |   Commentaires: Aucun


La directrice adjointe de cabinet du ministre de la Communication, des Technologies de l’Information et de la Communication, Félicité Kotchofa Amèhou a officiellement lancé, hier jeudi 7 mai à Cotonou, le projet d’appui à l’entrepreneuriat des jeunes dans le domaine des Technologies de l’Information et de la Communication. Initié par l’Agence béninoise du service universel, des communications électroniques et de la Poste (ABSU-CEP), ce projet vise à accroître l’offre de services de communication et des technologies dans les zones en déficit d’accès.

LIRE AUSSI:  Recours en inconstitutionnalité contre la décision de la Céna: Le Prd se fait prendre à son jeu

«Les communications électroniques constituent, aujourd’hui, un facteur indispensable pour le développement en raison de leur effet multiplicateur direct sur l’ensemble des autres secteurs d’activités économiques», a déclaré hier le directeur général de l’Agence béninoise du service universel, des communications électroniques et de la Poste (ABSU-CEP), Emile Kougbadi. C’était au cours du lancement du projet d’appui à l’entrepreneuriat des jeunes dans le domaine des Technologies, de l’Information et de la Communication. A ce titre, l’inclusion numérique constitue un moyen incontournable d’accélération de la croissance économique et de réduction de la pauvreté.
La population béninoise, selon le directeur général de l’ABSU-CEP, est en déficit d’accès important malgré l’importance stratégique du secteur des communications électroniques et de la poste. Il a expliqué que ce déficit d’accès est principalement dû à la faible couverture du territoire national en infrastructures de téléphonie et d’Internet notamment dans les zones rurales, à la faible disponibilité à proximité d’un certain nombre de services nécessaires tels que les services de vente de cartes de recharge pour le téléphone, le nombre de points d’accès publics encore limité aux cybers café des grandes villes, l’inadaptation des services proposés aux populations rurales.
Pour pallier ces difficultés, il est initié le projet intitulé «Projet d’appui à l’entrepreneuriat des jeunes dans le domaine des technologies de l’information et de la communication». En partenariat avec le Fonds national de la Micro-finance (FNM), ce projet vise à accroître l’offre de services de communication et des technologies de l’information et de la communication particulièrement dans les zones en déficit d’accès Internet à travers un soutien à l’entrepreneuriat des jeunes.
D’un coût global de 310 millions F CFA et pour une durée de 36 mois, ce projet sera mis en œuvre en faveur de 100 jeunes entrepreneurs diplômés en communication et TIC dans 68 communes rurales du Bénin.
La directrice adjointe de cabinet du ministre de la Communication, des Technologies de l’Information et de la Communication, Félicité Kotchofa Amèhou a montré combien ce projet accompagne le gouvernement dans deux de ses principales visions, à savoir : encourager l’entrepreneuriat des jeunes et réduire le taux de chômage, et faire du Bénin un pays émergent à travers des technologies de l’information et de la communication. «Il s’agit d’un projet majeur dans le domaine des Technologies de l’Information et de la Communication et dans le domaine de l’entrepreneuriat des jeunes qui vient accompagner le gouvernement», insiste-t-elle.

LIRE AUSSI:  Présentation de copies figurées au ministère des Affaires étrangères:Les ambassadeurs du Gabon et de l’Ue sacrifient à la tradition