Obtention de certification informatique de haut niveau: Hecm Abomey-Calavi accueille le Centre de test de Icdl

Par Josué F. MEHOUENOU,

  Rubriques: Education |   Commentaires: Aucun


La Haute école de commerce et de management (Hecm) ne revendique pas sa réputation d’école leader pour la forme. Elle travaille à la matérialiser à travers diverses innovations. Elle vient de s’imposer une fois de plus comme précurseur de la digitalisation dans l’enseignement supérieur. Depuis ce lundi 10 février, l’école a inauguré un centre de test Icdl, ce qui l’autorise à faire passer en ligne les évaluations en vue de l’obtention des certificats Icdl par ses étudiants et tous ceux qui le désirent.

LIRE AUSSI:  Lutte contre le chômage au Bénin: Valère Kakaï Glèlè prône l’université entrepreneuriale

Damien O’Sullivan, Ceo de Icdl Fondation et Natondé Aké, promoteur de la Haute école de commerce et de Management (Hecm) ont procédé, ce lundi 10 février à l’inauguration du Centre de test accrédité de Icdl logé sur le campus Hecm d’Abomey-Calavi. Il s’agit d’un centre moderne, spacieux, entièrement climatisé, connecté à l’Internet haut débit et doté d’une vingtaine d’ordinateurs ultramodernes. Instant solennel et sobre, mais dont la portée impactera non seulement l’école, son rendement et le profil de ceux qui en sortent, mais aussi et surtout le devenir du Bénin tout entier.
International certification in digital literacy (Icdl) est en effet la référence internationale de la certification des compétences digitales. Elle apporte une plus-value au curriculum vitae des personnes qui suivent une première formation ou une formation continue. C’est une référence adoptée par différents gouvernements en Afrique, en Asie, en Europe et en Amérique. De même, plusieurs institutions internationales et les plus grandes universités du monde ainsi que de nombreuses entreprises l’ont également adoptée comme norme dans leur processus de recrutement du personnel. Le centre de test de Hecm, le premier ouvert au Bénin a l’avantage de permettre aux étudiants de se faire former et ensuite de passer des tests en ligne pour obtenir les certifications qui les hissent au premier rang sur le marché de l’emploi. L’intérêt de l’ouverture d’un tel centre, si on s’en tient aux explications de Damien O’Sullivan, Ceo de Icdl Fondation, c’est de montrer aux étudiants qu’en arrivant sur le marché de l’emploi, ils doivent être prêts tout de suite, être productifs et employables par les entreprises ou les structures qui les recrutent.
« L’outil informatique est une des solutions pour être employable, d’où l’intérêt pour les étudiants de détenir la certification Icdl qui est la référence », soutient-il. Pour ce qui est du choix de Hecm pour abriter ce centre, il ne relève pas du hasard, assure-t-il. C’est une école leader, une référence sur le marché béninois et il est important que tous les étudiants qui en sortent émerveillent les employeurs qui ont porté leur choix sur eux, souhaite-t-il. « Ce que nous attendons des étudiants, c’est qu’ils fassent la certification et que cela soit pour eux la clé pour ouvrir les portes de l’emploi », dévoile-t-il. Mais le centre de test Icdl de Hecm n’est pas seulement ouvert aux étudiants. Toute autre personne qui en manifeste le besoin peut y passer son test en vue de l’obtention de sa certification, explique Natondé Aké. Le promoteur de Hecm, dont le leadership a été maintes fois salué, prône la pédagogie de l’exemple. Sur plusieurs motifs, il s’est lui-même fait évaluer et son certificat de reconnaissance lui a été délivré à l’occasion de cette inauguration à la satisfaction de ses collaborateurs.

LIRE AUSSI:  Situation confuse hier au CEG Zongo à Parakou :Un élève tente de poignarder son camarade

Digitalisation à grands pas

Selon la Commission européenne, 90 % des emplois nécessitent un certain niveau de compétences numériques. C’est pourquoi, par un accord écrit et après la procédure d’accréditation, « Icdl Africa a déclaré la Haute école de commerce et de management (Hecm) en décembre dernier Centre de test accrédité à titre non exclusif, pour exécuter les programmes Icdl et mener des tests de certification pour les candidats ». En s’associant à une référence mondiale comme Icdl, Hecm ambitionne de voir ses apprenants et plus généralement les Béninois acquérir des compétences digitales ou numériques pour développer leur employabilité, leur productivité et leur efficacité professionnelle. Ce partenariat permettra à l’école leader d’enrichir son offre de formation, d’accroître l’employabilité de ses étudiants et de toute autre personne désireuse de passer une certification Icdl. Avec cette accréditation doublée de l’ouverture d’un centre de test Icdl, le public pourra désormais passer en ligne les évaluations en vue de l’obtention des certificats Icdl dans les modules tels que présentation (avancé), documents (avancé), site web, conception 2D et 3D, multimédia, marketing digital, gestion de projet, commerce électronique, systèmes Crm, tableur pour finance, tableur pour la gestion, analyse de données, principes de codage…
Hecm fait ainsi un autre pas de géant en matière de digitalisation. En effet, après la formation de son personnel et l’adoption du progiciel Gest Student de gestion du système Lmd qui a révolutionné le management de l’établissement depuis août dernier, et l’organisation d’un colloque scientifique sur la digitalisation les 24 et 25 octobre derniers, la voici, moins de six mois après, en train de célébrer un autre exploit en matière de numérique et de digital, la formation pour l’acquisition des compétences numériques et leur certification par le centre de test Icdl de l’école.

LIRE AUSSI:  Lutte contre le chômage au Bénin: Valère Kakaï Glèlè prône l’université entrepreneuriale

Hecm, une université crédible !

Damien O’Sullivan, Ceo de Icdl Fondation reconnait que son institution ne s’est pas embarrassée pour porter son choix sur l’école leader, en vue d’abriter ce centre. Ce choix s’est presque imposé, indique-t-il. Et ceci, en raison de la réputation de l’école et du leadership de son promoteur qui s’est inscrit dans une quête permanente de rendements meilleurs. Les étudiants qui sortent de cette université n’ont jamais eu la moindre difficulté pour s’insérer sur le marché de l’emploi. Malgré cette prouesse, le promoteur estime qu’il faut leur donner des chances supplémentaires d’être les meilleurs à toutes les compétitions possibles sur le marché de l’emploi. Ainsi, il faut les doter d’une certification Icdl. Une certification qui sera obligatoire pour tous les étudiants à compter de la rentrée prochaine, note-t-il.
« Pour nous, et c’est pour cette raison que nous sommes personnellement présent pour inaugurer cette salle, le secteur éducatif est un secteur clé et il est important que les étudiants béninois puissent être opérationnels partout dans le monde en étant formés au standard international. C’est pourquoi nous avons fait le choix naturel de Hecm qui est une institution de formation qui connaît les valeurs et l’intérêt de porter des standards et aussi de par sa position sur le marché en tant qu’école leader. Il est important pour nous de travailler avec des universités crédibles et Natondé Aké à travers son leadership a porté le projet et notre partenariat est parti pour une longue durée », témoigne Damien O’Sullivan. Solange Umulisa, directrice Afrique de Icdl, ne dira pas le contraire. « 90 % des jobs dans le monde nécessitent la maitrise de l’outil informatique. Donc, il est important d’amener sur le marché des étudiants outillés », insiste-t-elle. Mieux, poursuit la directrice, détenir le certificat Icdl facilite la tâche aux enseignants parce que les étudiants ont déjà des prérequis. Ils sont autonomes et très avancés sur les recherches et font certains travaux eux-mêmes parce qu’ils maîtrisent l’informatique, expose-t-elle.
Autant d’avantages pour lesquels, le patron de Hecm, Natondé Aké, souhaite voir tout le public profiter de cette aubaine. Pour lui, ce certificat renforce le profil du détenteur et lui donne plus de chance de décrocher n’importe quel emploi, du fait de ses connaissances surtout informatiques. Depuis vingt ans, en tout cas, rappelle-t-il, son école a travaillé à devenir leader et ne cesse de poser des actes dans ce sens.
Après l’inauguration, les responsables de Icdl ont visité quelques installations informatiques de l’école, pour se rendre compte de la haute technicité et des conditions de travail des étudiants.
En outre, ils ont eu avec eux des échanges pour les amener à mieux comprendre l’utilité d’un tel projet. Des échanges renforcés par la présence de Daris Gbaguidi, directeur Icdl Afrique francophone, et Laszlo Vilon Guézo, directeur de Win Africa. Pour rappel, Icdl est aussi agréée par le gouvernement béninois pour le renforcement des capacités informatiques du personnel de l’Etat.