Observation de la présidentielle du 11 avril: Les recommandations de la Coscep

Par Ariel GBAGUIDI,

  Rubriques: Actualités |   Commentaires: Aucun


Après avoir observé le scrutin présidentiel du dimanche dernier, la Coalition des Organisations de la société civile pour les élections et la paix (Coscep) a rendu publics les résultats de ses travaux, ce mardi 13 avril, à Cotonou. Elle a, en outre, formulé des recommandations à l’endroit des acteurs impliqués dans le processus électoral.

LIRE AUSSI:  Audience au palais des Gouverneurs à Porto-Novo : Le président de la BOAD chez Me Adrien Houngbédji

Au regard des observations faites sur le terrain lors du déroulement du vote du dimanche dernier, la Coalition des Organisations de la société civile pour les élections et la paix (Coscep) a jugé utile de formuler des recommandations à l’endroit des parties prenantes au processus électoral.
Entre autres, elle propose à la Commission électorale nationale autonome (Cena) et au Conseil d’orientation et de supervision de la Liste électorale permanente informatisée (Cos/Lepi) «que les structures en charge de l’élaboration de la liste électorale vérifient que toutes ces listes correspondent aux postes et centres de vote appropriés avant qu’elles ne soient affichées, que la Cena clarifie aux agents électoraux s’il faut ouvrir le poste de vote à 7 heures en l’absence de tout électeur ou attendre jusqu’à l’arrivée du premier électeur. » Toujours à l’endroit de la Cena, la Coalition dirigée par Carmen Gaba, suggère d’« accorder une attention particulière à l’amélioration du secret du vote, notamment en veillant à ce que les réglementations relatives au vote assisté pour les personnes handicapées, les femmes enceintes, les nourrices et les personnes du troisième âge soient correctement et systématiquement mises en œuvre dans tous les centres de vote ».
« Que la Cena intègre dans son agenda le renforcement des capacités des Osc pour une meilleure contribution aux processus électoraux, qu’elle prenne toutes les mesures pour éviter les problèmes de retard dans l’ouverture des postes de vote, qu’elle améliore la formation des agents électoraux… », souligne la Coordinatrice de la Coscep.
À l’attention de la classe politique nationale, l’organisation propose que les acteurs politiques « forment leurs partisans à la citoyenneté et au patriotisme et qu’elle contribue à l’apaisement des tensions que traverse le pays ».
S’adressant aux populations, la Coscep les invite à « considérer le vote non seulement comme un droit constitutionnel, mais également comme un devoir citoyen et qu’elles expriment leur vote dans la paix et dans le respect des opinions politiques » de tous. Pour finir, la Coalition encourage la « société civile à maintenir la veille citoyenne ».

LIRE AUSSI:  Audience au palais des Gouverneurs à Porto-Novo : Le président de la BOAD chez Me Adrien Houngbédji