Noces de rubis: L’ordre des architectes et des urbanistes fête ses 35 ans

Par Josué F. MEHOUENOU,

  Rubriques: Société |   Commentaires: Aucun


L’Ordre national des architectes et des urbanistes du Bénin (Onaub) a 35 ans. Des noces de rubis jumelées à un salon d’exposition de matériaux pour célébrer à la fois, les architectes et les urbanistes, mais aussi les autres acteurs qui participent à leurs côtés à l’œuvre du bâtisseur. Au siège de l’Onaub, mardi 11 décembre, c’était une double célébration, et tout a été mis en œuvre à cet effet.

LIRE AUSSI:  Lutte contre le trafic de produits prohibés dans le Mono: Plus de 80 kg de drogue interceptés à Agatogbo

A 35 ans, on a passé l’âge de la maturité. On est plutôt à l’âge de l’épanouissement, au sommet de son art et de son talent, pense le ministre en charge du Cadre de vie, José Didier Tonato. Venu procéder au lancement officiel des festivités prévues dans le cadre des noces de rubis de l’Ordre national des architectes et des urbanistes du Bénin (Onaub), le ministre a invité ces deux corporations à prendre leur part sur le terrain du cadre de vie. Ces 35 bougies que souffle l’institution après moult péripéties, succès et fortunes diverses coïncident avec l’heure des grands enjeux et défis. Les exigences des villes modernes, de l’habitat, les défis liés aux villes durables et aux changements climatiques constituent autant d’éléments qui imposent aux architectes et aux urbanistes d’être à la hauteur des attentes des populations, indique le ministre. « Il est important d’aborder le cadre de vie avec dextérité », lance-t-il à ceux qu’il qualifie de « soldats du cadre de vie pour l’objectif de développement durable ».
Architectes et urbanistes, de l’avis du ministre José Didier Tonato, sont « des acteurs de choix, des partenaires privilégiés pour la réalisation du Programme d’actions du gouvernement ». Avec eux, ils souhaitent un partenariat renforcé au profit de la transformation en cours dans notre pays. Aussi, apprécie-t-il fort bien, l’idée d’un salon d’exposition des œuvres des architectes et de promotion des matériaux de construction. Il y voit un challenge important pour que le cadre de vie des Béninois se transforme en qualité. A cette fête des architectes et des urbanistes du Bénin, des ordres frères se sont invités comme l’Ordre des architectes du Niger. L’ordre des avocats du Bénin est venu également partager cette ambiance des 35 ans d’existence de l’Onaub dont le président, Narcisse Justin Soglo n’est pas moins fier. « 35 ans marqués par différentes péripéties… L’essentiel est que nous existons et nous marquons de notre temps les œuvres que nous réalisons », apprécie-t-il. « Une bougie de plus dans la vie d’une institution, ça se fête et pour que cette fête ne soit pas anodine, nous avons voulu associer tous nos partenaires tant publics que privés à la manifestation » ; d’où l’initiative du salon Archi’innov Bénin placé sous le thème « l’inclusion par l’architecture ». Lequel se veut un rendez-vous d’écologie, d’innovation et de culture.

Allez-y découvrir des talents !

Le salon Archi’innov Bénin permettra de faire des affaires avec les différents partenaires présents. Il permettra aussi à tous ceux qui ont des projets de construction, des problèmes de permis de construire et autres difficultés de bénéficier gratuitement des conseils des architectes et des urbanistes. Ce sera aussi, selon le président de l’Onaub, Narcisse Justin Soglo, une occasion pour découvrir les talents des architectes et urbanistes du Bénin à travers des projets qu’ils ont conçus. «Concepteurs, nous le sommes, prescripteurs nous le sommes également, c’est pourquoi nous avons non seulement l’obligation de sceller des partenariats avec les distributeurs des matériaux et équipements de construction de qualité entrant dans le cadre bâti, mais également par ce biais nouer des relations profondes avec eux en vue de permettre, de comprendre et d’échanger sur les différentes matières qui entrent en ligne de compte dans la fabrication des différents matériaux et matériels qu’ils soumettent à notre prescription et à l’utilisation des maîtres d’ouvrage », explique-t-il.
La présence aux côtés de l’Ordre de ces différents partenaires n’est donc pas anodine. « Elle participe de la vitalité des liens qui nous unissent », rappelle-t-il. « Notre souhait est que, par le biais de ce salon, il se développe, se renforce et se pérennise une collaboration fructueuse au profit du cadre de vie des Béninois en priorité. Ce salon doit être une occasion de promotion des affaires, de partage d’expériences, de savoir-faire et surtout de transfert de technologie dans le domaine de l’habitat et de l’urbanisme au profit de tous les participants », insiste le président de l’Onaub. Parlant des participants, ils sont nombreux à ce salon, chacun avec ses produits et expertises dans le design, la décoration de l’intérieur et de l’extérieur, les meubles, la charpenterie, la peinture, la robinetterie, l’acier, l’aluminium, les tôles, les tuiles, le mobilier, le ciment, les carreaux… « Mon vœu profond est que cette exposition puisse apporter un plus à l’émergence de vos différentes sociétés et connaisse un succès total à la fois pour nous les organisateurs, les sponsors, et les entreprises participantes, mais aussi et surtout pour les nombreux visiteurs qui viendront vous voir pour faire avancer leurs différents projets de construction», maintient le président Narcisse Justin Soglo. Un beau souhait pour célébrer les noces de rubis, de l’Onaub créé par décret 83-388 du 1er novembre 1983.

LIRE AUSSI:  Concert de musique militaire: Renforcer les liens Armée/Nation tout en mélodies