Nations unies: Le mandat du chef Hcr prolongé

Par Collaboration extérieure,

  Rubriques: International |   Commentaires: Aucun


L’Assemblée générale des Nations Unies a prorogé le mandat de Filippo Grandi en tant que Haut-Commissaire des Nations Unies pour les réfugiés pour une durée de deux ans et demi. Cette extension fait suite à une recommandation du Secrétaire général de l’Onu.

LIRE AUSSI:  Syrie: Nouveau round de discussions en Suisse

Onzième Haut-Commissaire en charge des réfugiés, Filippo Grandi a eu la lourde tâche de succéder à l’actuel Secrétaire général des Nations Unies, Antonio Guterres. Depuis le début de son mandat, en janvier 2016, le diplomate a non seulement dû gérer des situations relatives à des conflits qui s’éternisent mais depuis peu, il doit aussi intégrer la protection des réfugiés dans le contexte de la pandémie de la Covid-19.
Grandi avait été élu par l’Assemblée générale de l’Onu pour un premier mandat de cinq ans après 30 ans de carrière au service des réfugiés.
Le chef de l’agence onusienne s’est déclaré « très touché par cette décision ». Il se sent « honoré de la confiance et du soutien »
accordés par tous les Etats membres des Nations Unies ainsi que par le soutien du Secrétaire général. Il considère cet acte « comme une reconnaissance claire des efforts du personnel du Hcr pour protéger et aider les réfugiés, les déplacés internes et les apatrides qui sont au cœur de notre action. »
Etabli en 1950, le Hcr, l’Agence des Nations Unies pour les réfugiés, a été mandaté par les Nations Unies afin de diriger et coordonner l’action internationale pour protéger les réfugiés et résoudre leur situation critique à travers le monde. Le Hcr a reçu à deux reprises le prix Nobel de la Paix pour son travail humanitaire, en 1954 et en 1981.

LIRE AUSSI:  ROME: L'Italie veut organiser une réunion internationale sur la Libye

Par Catherine Fiankan-Bokonga, Correspondante accréditée auprès de l’Office des Nations Unies à Genève (Suisse)