Mouvements d’humeur contre l’affichage des listes électorales :Le paiement des agents effectif depuis hier, selon le COS-LEPI

Par Josué F. MEHOUENOU,

  Rubriques: Actualités |   Commentaires: Aucun


Le président et le vice-président du Conseil d’orientation et de supervision de la Liste électorale permanente informatisée (COS-LEPI) étaient face aux médias hier, mercredi 28 janvier au siège de l’institution pour une déclaration de presse. Cette occasion a été choisie par eux pour rassurer les agents des démembrements que les paiements de leurs dus ont commencé et pour mettre en garde ceux qui s’amusent à déchirer les listes électorales.

LIRE AUSSI:  Compte rendu du Conseil des ministres: La 3e stratégie nationale de la statistique adoptée

L’actualité du Conseil d’orientation et de supervision de la Liste électorale permanente informatisée (COS-LEPI) a été marquée ces jours-ci par deux faits majeurs. Le premier, c’est le mouvement de colère dirigé dans plusieurs localités du Bénin contre les responsables de la structure par les membres des démembrements qui exigeaient, entre autres, le paiement des émoluments qui leurs sont dus aux termes de précédentes prestations. Secundo, il y a le fait que certaines personnes s’amusent à déchirer les listes à peine affichées dans les centres de vote aux fins de consultation et de correction.

Face aux médias hier, le président du COS-LEPI, Sacca Lafia et son vice-président Augustin Ahouanvoebla ont mis en garde les auteurs de tels agissements à qui ils ont rappelé que «le code électoral a prévu des sanctions à leur encontre ». Mais cela ne constituera pas un frein à l’opération d’affichage et de consultation desdites listes, estiment-ils, invitant de ce fait les populations à se ruer sur le site internet mis en ligne à cet effet pour procéder à la vérification de leurs données pour ensuite se rendre dans les centres de vote pour tenir informés les agents présents des éventuelles réclamations.
Pour ce qui est du paiement, ils ont affirmé qu’il est effectif depuis hier déjà dans certaines localités du pays. Sauf que par mesure de prudence, ils ont préféré ne pas en dire plus. Ce qui est certain, ont-ils affirmé, cela se fera progressivement et s’étendra à toutes les localités et les personnes concernées recevront leur gain. Mais aucun calendrier ni chronogramme ne sera rendu officiel pour éviter des déconvenues fâcheuses, surtout qu’il s’agit de deniers publics à manipuler sur plusieurs jours. Ils en ont d’ailleurs profité pour lancer un appel à la classe politique afin qu’elle aide le COS-LEPI à réussir sa mission de correction du fichier électoral.

LIRE AUSSI:  Descente du ministre de l’Economie et des Finances à la CENA:Aller s’enquérir de l’évolution des préparatifs des élections