Mouhamadou Arikama Chabi, économiste financier: « La microfinance peut mieux contribuer à l’égalité entre les sexes »

Par Claude Urbain PLAGBETO,

  Rubriques: Economie |   Commentaires: Aucun


Mouhamadou Arikama Chabi, administrateur des services financiers, nous parle dans cet entretien, de l’enjeu de l’Egalité femme-homme (Efh) dans le secteur de la microfinance. Le consultant évoque les stratégies et plans d’actions pour sa mise en œuvre dans les Systèmes financiers décentralisés (Sfd).

LIRE AUSSI:  Millennium Challenge Account Bénin: L’éligibilité du Bénin au 2è compact du MCC expliquée à la presse

La Nation : En quoi l’Egalité femme – homme (Efh) est-elle importante dans les Systèmes financiers décentralisés (Sfd) ?

Mouhamadou Arikama Chabi : Le secteur de la microfinance au Bénin n’est pas à l’abri d’inégalité des sexes. Malgré le fait que ce secteur semble servir en grande partie les femmes, la gouvernance et la gestion des institutions du secteur n’impliquent pas encore suffisamment les femmes et l’accès aux services financiers diversifiés et adaptés à ces dernières reste à améliorer.Le secteur peut mieux contribuer, malgré les contraintes, à l’égalité entre les sexes, notamment pour l’accroissement de l’efficacité et de la productivité économiques des femmes.

Que faire pour y parvenir ?

Dans le cadre du projet d’Appui au développement, à la professionnalisation et à l’assainissement de la microfinance au Bénin (Adapami), des stratégies et plan d’action Egalité femme – homme (Spa Efh) ont été élaborés pour être mis en œuvre dans les Sfd. Ces documents de planification stratégique ont pour but d’assurer la prise en compte optimale, par chacun des Sfd, de la thématique Efh qui est une thématique transversale dans toute organisation et dans toute société.
C’est important pour le secteur de la microfinance et les Sfd qui sont des intervenants économiques susceptibles de réduire la pauvreté et de donner des services qui créent ou renforcent des capacités pour générer des revenus et du développement économique.
L’importance des Spa Efh réside dans celle de la thématique même qui est l’égalité homme-femme au sein des Sfd bénéficiaires. Ils visent de façon générale la promotion, l’égalité des droits, le partage équitable des responsabilités, du pouvoir et des ressources entre hommes et femmes au niveau des Sfd.

Quelles sont les composantes de ces stratégies et plan d’action ?

LIRE AUSSI:  Millennium Challenge Account Bénin: L’éligibilité du Bénin au 2è compact du MCC expliquée à la presse

Ils comportent quatre domaines que sont :l’accès aux ressources/produits et services financiers, l’accès à la décision/pouvoir, l’accès aux connaissances/formations et l’accès à l’emploi. Il s’agit là d’aspects de la gestion et du bénéfice des prestations où les hommes et les femmes doivent se retrouver de façon équilibrée pour une optimisation des impacts pour la société.
Les Spa Efh sont composés de trois parties principales : diagnostic, propositions d’amélioration et budget/finance. Le diagnostic aboutit à l’établissement de l’état des lieux ou encore la situation de départ en utilisant l’outil analyse comparative des sexes. Il contient l’identification des causes de la situation et les défis pour l’amélioration ou le maintien de la situation selon qu’elle est égalitaire ou inégalitaire. On part du postulat qu’il y aura inégalité d’accès si l’un des sexes (hommes ou femmes) détient une proportion supérieure à 70 % ou inférieure à 30% pour l’un des produits financiers et l’une des variables nombre ou montant.
Quant à la méthodologie de diagnostic, elle prend en compte l’analyse comparative des sexes dans les quatre domaines d’accès importants pour la microfinance que sont : l’accès aux ressources, l’accès au pouvoir, l’accès à l’emploi et l’accès à la connaissance.

Et les propositions pour mieux prendre en compte l’Efh?

Les propositions d’amélioration sont faites de façon très participative en se basant sur le diagnostic établi et validé au niveau des bénéficiaires du projet Adapami. Elles sont spécifiques pour chaque Sfd. Ce sont des « choix internes » retenus dans une démarche cohérente avec l’accompagnement de spécialistes externes, et donc de « très bons documents d’engagement pour le futur ».
Les propositions d’amélioration sont définies pour être réalisées sur une période de trois ans. Les objectifs à atteindre à la fin de la période sont fixés suivant la méthode Smart (spécifiques, mesurables, atteignables, réalistes, et pour un temps). Ainsi, les actions sont efficaces en principe.
Le plan d’action s’étale donc sur trois ans et la mise en œuvre des actions est répartie sur les trois ans. Certaines actions peuvent se dérouler sur un, deux ou les trois années.

LIRE AUSSI:  Production halieutique nationale: Sauver la pêche continentale

Quid du volet financier ?

Le volet financier est aussi important que le diagnostic et les propositions. C’est une estimation des coûts/budgets de réalisation des actions ou de mise en œuvre de la stratégie. Ce sont des ressources à affecter pour la réalisation du plan. Bien évidemment, il y a des actions sans coûts directs spécifiques, par exemple lorsqu’il s’agit de prendre des mesures. L’aspect financier est fait conformément au plan de réalisation des activités précisé au volet précédent, c’est-à-dire les propositions.
L’élaboration des Spa Efh a été un effort organisé et bien structuré qu’il est important de valoriser à travers sa mise en œuvre. Cela entre dans une démarche stratégique globale.

Quelles sont les conditions pour faire aboutir les Spa Efh ?

Les principaux défis dans la mise en œuvre des Spa Efh sont : la volonté de la mise en œuvre de la stratégie ou du plan pour un ou plusieurs domaines, notamment l’accès au pouvoir et l’accès à l’emploi, et la bonne organisation de la mise en œuvre.
Pour atteindre les objectifs, il faut essentiellement mettre en œuvre le plan d’action de façon optimale et suivre les résultats obtenus. Les Spa Efh constituent une véritable carte de route qu’il faut absolument garder en vue en tout temps, en plus d’y apporter des révisions annuelles. Ils doivent être accessibles par tous les dirigeants du Sfd ainsi que les personnes considérées comme
« clés » pour le développement du Sfd et l’amélioration de l’Efh.Mais le plus important, c’est évidemment d’accepter les changements organisationnels et structurels qui ont été suggérés dans les Spa Efh.

LIRE AUSSI:  Conjoncture économique en Afrique de l’Ouest à fin décembre 2014:Les principaux constats sur les activités économiques des pays de l’UEMOA

Que faire donc après avoir élaboré la Spa Efh ?

La première phase, c’est celle de la responsabilisation. C’est une étape importante. La responsabilisation doit viser le niveau le plus haut pour porter le plan selon la structuration de l’organisation. Les plans de développement et les plans d’investissement sont portés par les instances les plus élevées tandis que les plans thématiques doivent être portés par les départements techniques. Les thématiques transversales doivent être portées par les niveaux hiérarchiques les plus élevés. La stratégie Efh est une stratégie sur une thématique transversale.
La deuxième phase, c’est l’exécution, la mise en œuvre du plan ou de la stratégie. Elle comprend quatre étapes que sont : l’allocation de ressources qui déclenche la préparation de l’exécution proprement dite ; la programmation qui est l’inscription des actions du plan d’action dans le Plan de travail annuel (Pta) ; la mobilisation des ressources qui est plus explicite lorsqu’il s’agit de ressources externes et enfin l’exécution des activités programmées qui consiste à mener toutes les activités prévues dans le cadre de l’exécution des actions planifiées.
Il y a également le suivi des résultats qui doit se faire en trois étapes : l’établissement des rapports d’activités et d’évaluation de l’atteinte des résultats, l’organisation des réunions de suivi de façon régulière et l’examen approfondi des objectifs de l’année à la fin de chaque cycle annuel,pour mesurer l’avancée ou le retard de l’organisation par rapport aux objectifs définis, et déterminer les ajustements nécessaires pour la période suivante.