Modification constitutionnelle: Les impressions à chaud de Louis Vlavonou

Par Thibaud C. NAGNONHOU, A/R Ouémé-Plateau,

  Rubriques: Politique |   Commentaires: Aucun


Le président de l’Assemblée nationale, Louis Vlavonou, se réjouit de l’heureux aboutissement de la procédure de modification de la Constitution du 11 décembre 1990 sanctionnée par un vote à l’unanimité de ses collègues députés. Lire la substance de ses impressions à chaud. … 

LIRE AUSSI:  Gouvernement de Patrice Talon : Un remaniement ministériel attendu

« Notre Parlement vient de poser un acte majeur et historique qui fera tâche d’huile. En effet, les 83 députés siégeant à l’Assemblée nationale au titre de la huitième législature viennent de voter unanimement  la loi N°2019-40 portant révision de la loi N°90-032 du 11 décembre 1990 portant constitution de la République du Bénin. Cette nouvelle loi fondamentale dont la seule vocation est de moderniser notre système démocratique ne consacre ni une nouvelle République ni un nouveau type de régime. Bien au contraire, elle limite le nombre de mandats des députés,  renforce la limitation du nombre de mandats du président de la République, supprime la peine de mort,  constitutionnalise la création de la Cour des comptes… Dans l’intérêt supérieur de la Nation béninoise et prenant sur nous le sens de la responsabilité républicaine, mes collègues et moi avons donc bien voulu écrire enfin cette nouvelle page de l’histoire de notre pays qui voit alors de très beaux jours devant lui. En attendant les étapes  de  contrôle de constitutionnalité et de la promulgation,  je voudrais d’ores et déjà féliciter tout le peuple béninois et rendre grâce au Seigneur qui a porté son choix sur nous pour l’accomplissement d’une mission aussi noble.

LIRE AUSSI:  Mise en œuvre des recommandations du dialogue politique: Patrice Talon s’oppose à toute modification de la Constitution

Je n’ose pas oublier tous les acteurs politiques du Bénin pour leurs diverses formes d’accompagnement.

Mes gratitudes vont enfin au président de la République pour son sens élevé de l’Etat et à l’ensemble de son gouvernement.

Vive la démocratie béninoise !

Dieu bénisse le Bénin ! »