Modernisation de Porto-Novo: La reconstruction des marchés Ouando et Ahouangbo lancée

Par Thibaud C. NAGNONHOU, A/R Ouémé-Plateau,

  Rubriques: Actualités |   Commentaires: Aucun


Les marchés de Ouando et d’Ahouangbo à Porto-Novo seront métamorphosés d’ici à 15 mois. Les travaux de leur reconstruction et de leur modernisation ont été lancés ce lundi 13 janvier, avec la remise officielle des sites à l’entreprise par le ministère en charge du Cadre de vie.

LIRE AUSSI:  9e circonscription électorale: L’unique femme titulaire célébrée

La reconstruction des marchés de Ouando et d’Ahouangbo situés respectivement dans les 5e et 3e arrondissements de Porto-Novo sera bientôt effective. L’entreprise en charge des travaux est désormais en possession des sites. La cérémonie de remise s’est déroulée ce lundi 13 janvier au niveau du marché d’Ahouangbo. Les travaux s’insèrent dans le cadre du Projet de modernisation et de construction de 35 marchés conduit par l’Agence du Cadre de vie pour le développement du territoire sous tutelle du ministère en charge du Cadre de vie, a expliqué le chef Projet, Fabrice Babatoundé. Selon lui, la reconstruction des deux marchés fait partie du deuxième lot du projet qui prend en compte également les marchés de Djougou, de Houndjro à Abomey, de Cococodji dans la commune d’Abomey-Calavi et de Guéma à Parakou. Ce lot vient après la première phase du projet qui concernait neuf marchés de Cotonou dont la cérémonie de remise de site a eu lieu le 12 décembre dernier à Cotonou par le ministre en charge du Cadre de vie, Didier Tonato.
Les caractéristiques techniques et les commodités des marchés de Ouando et d’Ahouangbo ont été dévoilées à l’assistance par Patrick Koffi, architecte à l’Agence du Cadre de vie qui a conduit pendant deux ans les études architecturales de reconstruction et de modernisation de ces différentes infrastructures marchandes. Patrick Koffi informe que les deux marchés qui seront construites sont de type R+1. Le marché de Ouando sera bâti sur une superficie de 35 363 m2 et sera d’une structure métallique de type Shed. Au rez-de-chaussée, il est prévu la construction de 141 boutiques de 10 m2 en périphérie et s’ouvrant à l’extérieur, de 10 magasins, de 1670 étals de 3 à 5 m2 délimités par des marquages au sol, des locaux servant de bureau pour le personnel gérant le marché, d’une infirmerie, d’une chambre froide, d’une salle polyvalente pour les réunions des différentes associations intervenant dans le marché. Le projet prévoit à l’étage la construction de locaux techniques et de 978 étals, soit en tout 2648 étals supplémentaires aux 2000 conservés au cœur du marché et un système de panneaux solaires pour l’éclairage public. Il sera réalisé également le pavage et les caniveaux sur un tronçon de route de la zone pour permettre l’assainissement du marché.

LIRE AUSSI:  Rentrée judiciaire de la Cour suprême: L’appel à la prudence des magistrats sur les réseaux sociaux

Une ville capitale digne

Quant au marché d’Ahouangbo, il sera bâti sur une superficie de 2429 m2. La nouvelle configuration permettra d’obtenir également un marché composé d’une structure métallique de type shed. Il y aura au rez-de-chaussée, 18 boutiques de 10 m2 chacune en périphérie du marché et s’ouvrant à l’extérieur, 358 étals c’est-à-dire des espaces de vente de 5 m2 délimités par des marquages au sol ; des locaux servant de bureau pour le personnel gérant le marché, une infirmerie, une chambre froide, une salle polyvalente pour les réunions des différentes associations intervenant dans le marché et un système de panneaux solaires pour l’éclairage dans le marché. Comme à Ouando, le projet prévoit le pavage et les caniveaux sur un tronçon de route dans la zone pour faciliter les travaux d’assainissement.
Le représentant de la Mission de contrôle des travaux, Macaire Koutinhouin, rassure les vendeurs et vendeuses actuels de ce qu’ils seront prioritairement retenus dans l’attribution des places de vente. Mais d’autres demandes peuvent être prises en compte à hauteur de 50% des places que compte actuellement chacun des marchés. Le représentant de l’entreprise Getran en charge des travaux, Joseph Toundou, qui a déjà fait ses preuves dans d’autres pays de la sous-région, promet de livrer les deux ouvrages flambant neufs dans les délais contractuels à savoir 15 mois dont trois réservés au relogement des marchands sur les nouveaux sites déjà identifiés. Les bénéficiaires, par la voix de leur représentante, Julienne Akowanou, se réjouit de ce projet qui ne fera que les conforter dans leurs activités commerciales.
Pour sa part, le maire de Porto-Novo, Emmanuel Zossou, félicite le président Patrice Talon pour avoir retenu les deux marchés de Porto-Novo dans le cadre de ce vaste projet. Ce choix qui vient après la construction des infrastructures routières à Porto-Novo traduit la détermination du chef de l’Etat à changer le visage de la ville capitale du Bénin. Emmanuel Zossou invite les usagers des deux marchés à faciliter la tâche à l’entreprise pour l’achèvement diligent des travaux.