Mise en œuvre de la réforme LMD dans les pays de l’UEMOA: L’Université d’Abomey-Calavi bénéficie d’un don de plus de 400 000 000 F CFA

Par zounars,

  Rubriques: Actualités |   Commentaires: Aucun


Le ministre d’Etat chargé de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, François Abiola, a procédé, hier mardi 28 avril, à l’ouverture de la cérémonie d’inauguration et de remise officielle des infrastructures réseau et plate-formes informatiques à l’Université d’Abomey-Calavi (UAC). C’était dans l’enceinte de ladite université en présence des partenaires techniques et financiers et des bénéficiaires.

LIRE AUSSI:  Conférence nationale des forces vives de la nation: Adrien Houngbédji : ‘’ La période de transition sera difficile et ne peut souffrir de turbulences’’

Les étudiants et les professeurs des universités du Burkina-Faso, de la Côte d’Ivoire, de la Guinée-Bissau, du Mali, du Niger, du Togo, du Sénégal et du Bénin, peuvent désormais avoir davantage accès à l’outil informatique et à l’Internet pour améliorer la qualité de leurs recherches. Ceci, à travers le projet d’appui au développement des TICs pour le renforcement des capacités de mise en œuvre de la réforme Licence-Master-Doctorat (LMD) dans les institutions d’enseignement supérieur de l’UEMOA instauré par l’UNESCO et financé par l’UEMOA. Et c’est l’Université d’Abomey-Calavi, première bénéficiaire, qui a servi de cadre pour l’inauguration et la remise officielle des travaux d’infrastructures réseau et plate-formes informatiques.
La coordonnatrice du Système des Nations Unies au Bénin, Rosine Sori Coulibaly, a déclaré que ce projet vient à un moment où les TICs deviennent indispensables dans le système éducatif. «La question des TICs, est cruciale si nous voulons une accélération des bonnes pratiques et une amélioration de l’éducation», a-t-elle affirmé. Son objectif, précise-t-elle, est de contribuer au renforcement des capacités de mise en œuvre de la réforme LMD dans les Etats membres de l’UEMOA, à travers le développement et l’utilisation des TICs. Ledit projet a plusieurs composantes que sont le développement des infrastructures physiques et virtuelles des tics ; la mise à disposition des institutions, d’équipements et de matériels informatiques et le renforcement des capacités dans l’utilisation des TICs pour améliorer la qualité de l’enseignement, de l’apprentissage, de la recherche et de la gouvernance universitaire.
Ce projet, ajoute la coordonnatrice du Système des Nations Unies, Rosine Sori Coulibaly, est à saluer et à encourager car le développement économique et social passe par une ressource humaine de qualité.
Le ministre d’Etat chargé de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, François Abiola, a exprimé toute sa gratitude aux partenaires techniques et financiers avant de reconnaître que l’aboutissement du projet est le résultat d’une synergie entre plusieurs institutions. Selon lui, cette cérémonie est importante car, elle vise à accompagner le système d’enseignement LMD. «C’est un sujet que nous avons très souvent abordé et je suis sûr que ce don en outils informatiques va nous aider à améliorer la qualité des formations que nous donnons dans les universités». Le coût du don est estimé à plus de
400 000 000 F CFA.
Le représentant des étudiants, Bonaventure Dossou, a exprimé au nom de ses camarades sa gratitude aux donateurs et a promis qu’ils en feront bon usage pour le renforcement de leurs capacités et pour de meilleures performances universitaires dans les enseignements, apprentissages et recherches.

LIRE AUSSI:  Couffo: Tout est fin prêt pour un « Cep propre »