Minassou Paul F. Zinsou, docteur en Sociologie-Anthropologie: « Les pratiques du boo en football sont liées au culte vodoun et au Fâ”»

Par Christian HOUNONGBE,

  Rubriques: Sports |   Commentaires: Aucun


Les dirigeants sportifs doivent définir de nouvelles règles pour positiver les pratiques du boo, selon Minassou Paul F. Zinsou, docteur en sociologie de développement et président de la Fédération béninoise de tir-à-l’arc. Evoquant les résultats de ses travaux de recherche sur le thème « Pratiques du boo dans le football à Cotonou au Bénin », il déplore, dans cet entretien, l’abus de ces pratiques au détriment du travail technique.

LIRE AUSSI:  2è journée de la CAN Orange Gabon 2017 : Bénin # Mali: Les 25 joueurs pour préparer le match sont désormais connus

Minassou Paul F. Zinsou, docteur en Sociologie-Anthropologie option sociologie de développement prône l’éthique dans les pratiques du boo en sport. Se basant sur sa thèse sur le thème
« Pratiques du boo dans le football à Cotonou au Bénin », il évoque la nécessité de redéfinir de nouvelles règles pour positiver ces croyances. « Il est élogieux que les dirigeants des structures sportives redéfinissent de nouvelles règles pour positiver le boo dans un sens d’éthique », renchérit-il. Président de la Fédération béninoise de tir à l’arc et expert international de cette discipline, il pense que le boo doit constituer un moyen complémentaire pour la victoire dans le football béninois. Selon lui, si les titres, médailles et divers trophées sont gagnés par le dopage ailleurs, le boo peut y contribuer à condition de repenser son usage. Il déplore la proportion inquiétante de l’utilisation du boo dans le football. Paul Zinsou décrit les formes de pratiques du “Boo” et ses effets manifestes dans le football. « Les croyances dans le football sont telles que les gens délaissent le travail technique, physique et pratique au détriment du “Boo” et mettent beaucoup d’argent dans ces pratiques au point où ce sont les marabouts ou féticheurs qui manipulent tout le système », explique-t-il.
A l’en croire, il arrive parfois qu’un marabout dicte ses lois à l’entraîneur jusqu’à lui imposer les joueurs à sélectionner pour un match. « Il faut que les gens comprennent qu’il faut travailler d’abord avant de recourir à ces pratiques », recommande-t-il. Au terme de ses quatre années de recherches sous la direction de Dodji H. Amouzouvi, professeur titulaire de l’Université d’Abomey-Calavi, l’ancien secrétaire général adjoint du Comité national olympique et sportif béninois (Cnos-Ben), confirme que les pratiques du boo sont intrinsèquement liées au culte vodoun et à la consultation du “Fâ” qui en est la boussole.
Signalonons que Minassou Paul F. Zinsou est issu de l’Ecole doctorale pluridisciplinaire de (Edp) de l’Université d’Abomey Calavi et a décroché son doctorat en sociologie de développement avec la mention très honorable avec les félicitations du jury, le 20 décembre dernier devant un jury présidé par Kossivi Attiklémè, professeur titulaire de l’Université d’Abomey Calavi.

LIRE AUSSI:  National de Ligue 2 de Football-Saison 2014-2015:Les hostilités démarrent avec les matches de la 2è journée