Micheline Adjovi, psychologue de l’enfant, écrivain et coach personnel: « Le Béninois est endurant et puissant en spiritualité »

Par Josué F. MEHOUENOU,

  Rubriques: Culture |   Commentaires: Aucun


Des thématiques hors du commun, des ouvrages aux titres révélateurs, un engagement pour la plume, la psychologie, la spiritualité… Micheline Adjovi, psychologue de l’enfant, écrivain et coach personnel reste préoccupée par le bien-être psychologique et même physique de ses compatriotes et lecteurs. Et c’est surtout à travers sa plume qu’elle le laisse transparaître. Entretien !

LIRE AUSSI:  G.G Lapino chante: «L’hymne de la victoire» de Lionel Zinsou

Qu’est-ce qui a inspiré votre ouvrage : « Dévoilez qui vous êtes et exercez votre pouvoir » ?

La principale inspiration à l’origine de ce livre m’est venue du désir de montrer que l’espoir est permis. Malgré les problèmes et difficultés qui existent et qui existeront, il y a encore une réserve inouïe de vie et de vitalité en chacun pour l’avenir. C’est un message d’espérance qui suscite chez le lecteur la force et l’énergie nécessaires d’entrer dans la dynamique de l’action couronnée de succès.

Quel est alors le but d’un livre comme celui-là ?

Quand la résolution de certaines équations nées pour la plupart des influences exogènes devient délicate, il nous revient de nous rappeler des connaissances et solutions très élaborées qui existent depuis des millénaires et qui invitent à un retour sur soi avec un regain de confiance et de courage pour affronter et vaincre la fatalité du désespoir et des échecs. Un grand maître, dès le début de sa mission, a clairement expliqué qu’il n’est pas venu pour abolir la loi mais pour l’accomplir. C’est dire que les solutions existent. Il suffit juste d’oser respecter la posologie adéquate – qui peut être amère – et de croire en sa guérison. Ma conviction profonde est qu’un travail sur soi, à partir de principes simples mais efficaces, conduit à la remontée de la pente qui aboutit à un nouveau départ plus prometteur et plus rayonnant qu’hier.

Vous y évoquez des sujets et thématiques hors du commun, comme le dépassement de soi, le subconscient, la foi… Pensez-vous réellement que les lecteurs peuvent accéder facilement au message véhiculé à travers l’ouvrage ?

Je n’y pense pas seulement ; j’en ai la certitude absolue et même de multiples preuves. Puisqu’après lecture de l’ouvrage, plusieurs personnes ont tenu à me rencontrer et à me féliciter pour avoir su avec des exemples concrets et des concepts peu savants, illustrer la démarche du développement personnel et du fonctionnement des principes de dépassement de soi ; les lois du subconscient; les mécanismes opératoires de la foi, la pensée positive ; la Prière orientée sur les résultats (Paré), etc. Mon souhait, c’est de voir le nombre de lecteurs augmenter pour plus d’impact d’élévation nécessaire. Un grand prophète exhortait ses disciples à lire et à réciter sans répit. Car la lecture de livres spirituels, leur expliquait-il, fait accumuler une force extraordinaire qui permet d’accéder aux connaissances.

LIRE AUSSI:  51è anniversaire de Nonvizan:Sèhomi 2015 a vécu, Avlékété 2016 a reçu le flambeau

Comment expliquez-vous le « contexte d’indigence spirituelle » de vos compatriotes ?

Le Béninois est endurant et puissant en spiritualité. De probants résultats s’observent dans son mode de résolution des équations à multiples variables qui se posent à lui. Au plan communautaire où si vous voulez au niveau politique, vous voyez, sans effusion de sang et à la grande surprise générale, comment nous réalisons de pacifiques transitions ? Ce n’est pas un hasard. C’est dire que le génie étonnant du Béninois en des situations extraordinaires, est loin de toute idée d’indigence spirituelle. Les événements qui se produisent ici coïncident, le plus souvent, aux grands mouvements mondiaux qui montrent le niveau spirituel élevé du Bénin. Pour preuve, l’historique conférence nationale de 1990 était intervenue au même moment que tombait le mur de Berlin. Revisitez un peu l’enjeu à hauts risques de l’élection présidentielle de mars 2016 ! Il faut savoir lire les signes. Le Bénin a l’habitude de réagir, dans un calme olympien, aux grandes influences planétaires. Il arrive même qu’il prend de l’avance sur certains calculs pernicieux au grand étonnement de tous. Nous avons un héritage spirituel d’une abondance inestimable.
Toutefois, l’indigence spirituelle que vous évoquez, peut être perçue, et c’est vrai, comme un affaiblissement des valeurs qui existent potentiellement en chacun, et qui progressivement s’assoupissent chez certains. La cause de cette baisse de niveau, si je peux m’exprimer ainsi, peut être liée au rythme effréné de la vie moderne, avec son cortège de contingences et de sollicitations qui consacrent la suprématie du matériel sur le spirituel. Or, c’est de l’immatériel que découle le matériel. A juste titre un livre saint déclare : « Cherchez premièrement le royaume et la justice transcendantale, et toutes ces choses vous seront données par-dessus tout. ». Il s’agit là d’une parole véritablement vivante dont il faut chercher à percer le mystère pour bénéficier de justes et bienfaisantes retombées. Bien entendu, le temps des lectures plates ou aveugles des principes spirituels est révolu.

LIRE AUSSI:  G.G Lapino chante: «L’hymne de la victoire» de Lionel Zinsou

Que doit-on comprendre par développement personnel? Puisque vous en êtes un consultant !

Le développement personnel peut être défini comme l’ensemble des techniques, des pratiques et des activités individuelles ou collectives, destinées à libérer et galvaniser tout le potentiel d’une personne (ou d’un groupe de personnes) pour sa réussite quel que soit le domaine considéré. Dès lors, il faut comprendre le développement personnel comme une activité multidisciplinaire qui s’adresse à tous les plans de l’être et à tous les domaines concernés par son épanouissement réel et total.

Quels peuvent être, selon vous, les éléments qui déterminent la personnalité d’un homme ?

Sans trop réfléchir, je dirai le caractère. Plus le caractère d’une personne est fort, plus ses pensées ont la force d’être matérialisées rapidement à travers les circonstances de la vie. C’est sans doute ce qui a inspiré le philosophe grec, Héraclite, vers 550-480 av. J.C., cette maxime profonde : « Caractère égale destinée ».
Mais au-delà du caractère, il y a la culture de l’amour de soi et du prochain, l’autre soi-même. Tout ce qui existe a été conçu suivant la loi de l’amour.

LIRE AUSSI:  47ème Festival d’été en Italie : Le Ballet national remporte le Prix spécial des Oscars du folklore

Psychologue de l’enfant, écrivain, coach personnel…. Comment une femme comme vous qui travaille beaucoup avec des institutions internationales trouve-t-elle assez de temps pour faire tout çà ?

La nécessité de satisfaire le besoin de développement personnel vient justement de cette préoccupation que soulève votre question. L’homme de demain c’est l’enfant d’aujourd’hui. Je me suis aperçue que le travail que je fais, doit être en aval comme en amont pour plus de résultats. L’enfant est un homme nouveau. Il est né selon le plan divin dans une justice et une sainteté que produit la vérité, réalité immuable. Mais le cadre de vie, les systèmes éducatifs et ses propres choix et décisions, chemin faisant, complexifient ce qui était clairement établi. C’est pourquoi, je consacre plus de temps aujourd’hui aux enfants, êtres fragiles, ouverts et réceptifs au langage de vérité. Ils sont prioritaires dans mon agenda. Ce sont mes anges champions.

Après « J’ai vaincu parce que j’ai cru » et « Dévoilez qui vous êtes et exercez votre pouvoir », quid de votre prochain ouvrage ?

Je me plais à répéter ce proverbe africain : « Tant que les lions n’auront pas leurs propres historiens, les histoires de chasse continueront de glorifier le chasseur. »
L’histoire de l’Afrique et de nos pays, ce sont les chasseurs qui détiennent son monopole et fixent le contenu à leur guise. Il est temps que nous “lions” adoptons désormais la royale posture qui est la nôtre. Je suis presque à terme de mon prochain ouvrage. “La naissance” aura lieu sous peu. Il s’agit d’un roman qui plongera le lecteur, dans les fondements anagogiques de la culture Houéda, cœur de la capitale spirituelle du Bénin méridional. Vous aurez le temps de l’apprécier. C’est pour bientôt.