Mesures contre l’impact de la Covid-19: La Bceao proroge le report des échéances sur les prêts

Par Claude Urbain PLAGBETO,

  Rubriques: Economie |   Commentaires: 1


Jusqu’au 31 décembre prochain, les établissements de crédit de l’Union économique et monétaire ouest-africaine (Uemoa) sont invités à accorder aux entreprises et aux salariés affectés par les effets de la pandémie de Covid-19 et qui le sollicitent, un report d’échéances sur leurs prêts, pour une période de trois mois renouvelable une fois et ce, sans charge d’intérêts, ni frais, ni pénalité de retard. Par avis n° 011-10-2020 en date du 14 octobre 2020, la Banque centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest (Bceao) a ainsi prorogé cette période de report d’échéances des créances desdits établissements qui était arrivée à terme depuis quelques semaines.
Au nombre des mesures pour atténuer l’impact de la pandémie du Covid-19 sur le système bancaire et le financement de l’activité économique dans l’Union, l’institution d’émission avait décidé du report des échéances par l’avis n° 005-04-2020 en date du 1er avril 2020. L’une d’elles a porté sur la mise en place, en relation avec le système bancaire, d’un accompagnement des entreprises qui rencontrent des difficultés pour rembourser leurs crédits du fait de la crise sanitaire.
«Les créances qui demeurent affectées par les effets de la pandémie de la Covid-19 peuvent être maintenues dans les créances saines pendant cette période et traitées comme telles dans leurs catégories respectives au plan prudentiel », indique le nouvel avis. Ces crédits ne seront pas classés dans la catégorie des créances en souffrance. « Les concours accordés par les établissements de crédit aux institutions de microfinance sont également éligibles à une prorogation de la période de report d’échéance dans les délais fixés… », préciseTiémoko Meyliet Koné, gouverneur de la Bceao.
Pour les entreprises qui sont affectées et qui n’auront pas obtenu un accord de report d’échéances avec leurs banques partenaires, un dispositif de suivi et de facilitation dénommé « Dispositif Covid-19 » est mis en place pour conforter le dialogue et rétablir une relation de confiance entre les parties.
La Banque centrale évalue l’impact de la pandémie et des mesures prises pour atténuer ses effets sur la situation financière et prudentielle des établissements de crédit.
« Des mesures complémentaires pourraient être prises par la Banque Centrale, au cas par cas, en vue d’accompagner le secteur bancaire tout en préservant la stabilité financière de l’Union monétaire ouest-africaine », annonce le gouverneur.

LIRE AUSSI:  Signature d’un accord de partage de risque en Afrique de l’Ouest: Renforcer le partenariat pour stimuler le financement des PME