Mécanismes du dialogue social au Masm et au Mesrs: Les membres des commissions administratives paritaires outillés

Par LANATION,

  Rubriques: Actualités |   Commentaires: Aucun


Le président du Conseil national du dialogue social, Guillaume Attigbé, a donné le top de l’atelier de renforcement de capacités des membres titulaires des commissions administratives paritaires des ministères de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique et des Affaires sociales et de la Microfinance, hier mardi 15 septembre à l’Infosec à Cotonou. Du 15 au 17 septembre, les participants seront outillés aux fins d’un dialogue social constructif dans leurs structures respectives.

LIRE AUSSI:  Amélioration de l’accessibilité des communications électroniques et de la poste: Le gouvernement met les bouchées doubles

Le président du Conseil national du dialogue social, Guillaume Attigbé a présidé, ce 15 septembre,l’ouverture du quatrième atelier de formation des membres des commissions administratives paritaires des ministères de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique et des Affaires sociales et de la Microfinance.
Du 15 au 17 septembre, les participants à cette formation seront outillés pour un dialogue social constructif. Guillaume Attigbé, président du Conseil national du dialogue social,a affirmé que ces activités de renforcement de capacités au profit des membres des commissions administratives paritaires (Cap) dont la mise en place dans les ministères est encore à ses débuts, ont pour but d’outiller ces derniers pour mener un dialogue social constructif et productif. Selon lui, la formation vise à amener les membres des commissions administratives paritaires (Cap) des deux ministères à s’approprier leurs missions et à exercer au mieux leurs responsabilités. Ils seront également entretenus sur les techniques de négociation, de prévention et de gestion des conflits. Au terme de l’atelier, les participants seront mieux imprégnés des moyens d’appréciation du climat social au plan sectoriel, des outils de performance d’une structure de dialogue social et de quelques thématiques d’actualité ou essentielles pour mieux participer aux grandes décisions relatives aux politiques publiques. Le dialogue social constitue un outil efficace de coopération entre partenaires sociaux, un moyen de prévention, de gestion et d’atténuation des conflits sociaux, explique le président du Cnds.« Il est également un facteur d’amélioration des performances économiques et promeut le progrès social s’il est mis à profit par les Etats, les organisations et institutions nationales et internationales », ajoute-t-il.
Pour sa part, le représentant du ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique (Mesrs), Daton Mèdénou, pense que ces trois jours de renforcement de capacités viennent à point nommé et que l’atelier est en parfaite harmonie avec le Programme d’action du gouvernement (Pag) surtout dans le domaine du dialogue social. « Il nous permettra de nous assurer d’un climat apaisé, privilégiant l’excellence des relations entre administration et partenaires sociaux », affirme-t-il. « Nous voici en plein dans l’expérimentation d’une réforme institutionnelle qui aura changé ce creuset en commission administrative paritaire», renchérit Alain Glandja, représentant des travailleurs. A l’en croire, c’est le lieu d’attirer l’attention des autorités sur les préoccupations non satisfaites et de solliciter l’implication du Conseil national du dialogue social pour leur prise en compte par les autorités ministérielles et gouvernementales.

LIRE AUSSI:  Convention relative aux droits de l’enfant: Un forum bilan des progrès réalisés au Bénin

Par Florence AMOUSSOU & Alégria NASSARA (Stag.)