Leadership des femmes et jeunes au Bénin: La Charte d’équité pour un sursaut politique

Par Maryse ASSOGBADJO,

  Rubriques: Société |   Commentaires: Aucun


Signature ce jeudi 5 décembre à Cotonou de la Charte d’équité hommes/femmes en politique au Bénin. Elle s’inscrit dans le cadre du «Renforcement du leadership politique des femmes et des jeunes au Bénin».

LIRE AUSSI:  Abattage des bêtes en divagation à Parakou : La réticence des propriétaires pour comprendre le bien-fondé de la décision

Un pas historique vient d’être franchi en faveur de la participation des femmes à la vie politique au Bénin. Il s’agit de la signature, ce jeudi, par les partis politiques de la Charte d’équité hommes/femmes en politique au Bénin.
« Cette charte est un gage de création des conditions nécessaires à la mise en place des réformes politiques qui répondent aux objectifs et aux aspirations du peuple, notamment des femmes », explique le représentant résident par intérim du Pnud, Ginette Mondongou Camara.
Elle y trouve un levier puissant en faveur de la promotion de la femme : « Cet engagement est un pas crucial vers le renforcement de capacités et le leadership des femmes pour une gestion efficace des partis politiques et une bonne gouvernance démocratique au Bénin ».
Le déficit démocratique de genre demeure un grand challenge au Bénin.
Le tableau que peint la présidente de Social Watch-Bénin, Blanche Sonon, de la représentativité des femmes en politique n’est pas reluissant: « Malgré les grandes mutations politiques induites par le Renouveau démocratique de 1990, qui ont contribué à la floraison des partis politiques, de la Société civile et la mise en place de la décentralisation à partir de 2003, la participation des femmes à la vie politique demeure un défi au Bénin ».
Si ce n’est pas leur faible participation aux élections politiques nationales, c’est encore l’environnement politique et social peu favorable à leur accès aux postes électifs ou nominatifs.
« Au regard des données disponibles au Bénin sur la participation des femmes aux instances de prise de décision, nous devons agir avec les diligences nécessaires afin que toutes les parties prenantes prennent part à l’action en vue de relever ce défi », souligne le représentant résident du Pnud. D’où la présente charte d’équité hommes-femmes en politique au Bénin qui promeut la démocratie inclusive et qui vise à accompagner les Objectifs de développement durable.
Elle permettra de corriger certaines disparités du genre et d’anticiper sur les prochains défis dans la perspective des élections. « Dans la perspective des élections communales et locales en 2020, il apparaît nécessaire de développer des stratégies et actions pouvant réduire l’inégalité observée au sein des partis et blocs politiques afin de donner les mêmes chances aux hommes et aux femmes », soutient Blanche Sonon.
Elle poursuit : « La signature de la Charte d’équité Hommes/femmes élaborée bien avant la dernière réforme constitutionnelle est un évènement de grande importance en ce sens qu’elle consacre un engagement des responsables des formations politiques à contribuer à la promotion d’un environnement favorable à l’équité entre les femmes et les hommes dans le domaine politique au Bénin d’ici 2021 ».
Sa mise en œuvre exige l’engagement de tous en faveur de la promotion du genre dans tous les cycles électoraux en vue d’une meilleure représentativité des femmes dans les instances décisionnelles.

LIRE AUSSI:  Abattage des bêtes en divagation à Parakou : La réticence des propriétaires pour comprendre le bien-fondé de la décision