Lancement de l’émission “Si beau mon pays”: Pour la valorisation de la culture africaine

Par zounars,

  Rubriques: Société |   Commentaires: Aucun


“Si beau mon pays”. C’est le nom de la toute nouvelle émission de valorisation de la culture africaine qui passe depuis hier soir sur les écrans de la Télévision nationale. En prélude à sa première diffusion, la productrice et réalisatrice de l’émission, Abiath Oumarou a présenté, l’œuvre aux différents acteurs pouvant l’accompagner pour sa promotion.

LIRE AUSSI:  Règlementation de l’aviation civile dans l’Uemoa: L’Anac engage une vulgarisation des textes communautaires

Vingt-six minutes, c’est le format de la toute nouvelle émission culturelle qui passe depuis hier soir sur les écrans de la Télévision nationale. Cette émission culturelle vise à montrer la beauté de la culture africaine en général et celle du Bénin en particulier. Pour la productrice et réalisatrice de “Si beau mon pays”, Abiath Oumarou, ce documentaire emmène le téléspectateur à travers une promenade à la découverte de plusieurs pays africains. Elle vise à valoriser la culture africaine et montrer aux téléspectateurs, les atouts et les potentialités du continent. A chacun de ses numéros, elle choisit une destination bien précise et montre la culture afférente ; les us et coutumes ; fait découvrir des sites et la gastronomie de la localité. Le mode de vie et le paysage de la région de la localité choisie ne sont pas occultés.

En somme, elle permet aux téléspectateurs de découvrir sans y avoir mis pied une région qu’on l’amène à découvrir.
«”Si beau mon pays” parce que mon pays est beau», a indiqué Abiath Oumarou en expliquant le titre de son émission. Pour elle, ce documentaire se veut le rendez-vous au cours duquel beaucoup de curiosités touristiques de plusieurs pays sont mises en exergue et promues à leur juste valeur. Somme toute, on découvre dans ce documentaire l’ensemble des subtilités culturelles et cultuelles de certaines régions ou des contrées chargées d’histoire. Tout en évoquant les difficultés financières auxquelles elle était obligée de faire face lors du tournage et de la réalisation à Savè, Zè et Dogbo, la productrice n’a pas manqué de s’adresser aux promoteurs des différentes structures présents afin qu’ils l’accompagnent dans cette œuvre. Elle a également mentionné que cette émission sera diffusée sur d’autres chaines de la sous-région. Toutefois, elle a souligné qu’un magazine sur support papier sera disponible et exposera les autres richesses qui ne sont pas prises en compte dans le documentaire.

LIRE AUSSI:  Mécontentements à la prison civile de Kandi: Des détenus exigent un poste téléviseur avec abonnement Canal +