L’Armée s’engage à veiller au respect de l’ordre constitutionnel

Par Maurille GNASSOUNOU A/R Borgou-Alibori,

  Rubriques: Actualités |   Commentaires: Aucun


Face à la situation socio-politique nationale caractérisée par les événements qui, depuis le lundi 4 mai dernier, perturbent la quiétude des populations de Cotonou et ses environs, les Forces de défense et de sécurité ont fini par se prononcer hier mercredi 6 mai à l’état major général des Armées. C’est à la faveur d’une déclaration lue par le chef d’état-major général adjoint des Forces armées béninoises, le général Laurent Amoussou entouré des membres du haut commandement militaire. Tout en réaffirmant son engagement à rester dans les casernes et à demeurer républicaine, l’Armée invite la population à garder son calme puis à respecter toutes les institutions de la République.

LIRE AUSSI:  Poursuites d’ex-ministres devant la Haute cour de Justice: La Criet pour instruire les dossiers et non juger

Déclaration des Forces de défense et de sécurité sur la situation socio-politique nationale

Depuis l’historique Conférence des Forces vives de la Nation de Février 1990, les Forces de défense et de sécurité ont volontairement pris l’engagement de retourner dans les casernes et de demeurer républicaines. Elles réaffirment cet engagement au peuple béninois.
Les événements des 4, 5 et 6 mai 2015 à Cotonou et environs, Abomey et Hagoumè sont déplorables et regrettables. Ces actes, n’eût été le professionnalisme des Forces de défense et de sécurité dans leur gestion, auraient pu faire basculer notre chère patrie dans la violence et l’incertitude. En effet, de gros efforts et sacrifices consentis, non sans peine, par l’Etat béninois et les partenaires en vue d’une amélioration des conditions de vie des populations ont été détruits en un laps de temps. Des actes de vandalisme ont été perpétrés par des individus incontrôlés. Des voies publiques endommagées, des feux tricolores et moyens de secours détruits, des populations innocentes violentées, molestées et dépouillées de leurs biens etc … toutes choses qui entraînent une psychose généralisée, qui n’augure d’aucun lendemain meilleur. Les faits ci-dessus énumérés sont inadmissibles dans un Etat de droit. De plus, des propos haineux et régionalistes rappelant de vieux démons ont été tenus.
Face à cette situation, les Forces de défense et de sécurité chargées du maintien de l’ordre, de la défense de la patrie et de la sécurité des personnes et des biens saisissent l’occasion pour appeler les acteurs politiques de tous bords au respect de notre loi fondamentale, des textes et règlements qui fondent le fonctionnement régulier des institutions de la République.
En tout état de cause, les Forces de défense et de sécurité invitent toutes les Béninoises et tous les Béninois à garder leur calme, à respecter toutes les Institutions de la République.
Quant aux médias, il leur est rappelé que seul le traitement responsable et impartial des informations peut garantir la paix et la concorde indispensables pour un développement harmonieux et durable de notre nation.
Pour finir, les Forces de défense et de sécurité s’engagent à veiller au respect de l’ordre constitutionnel et ne peuvent adhérer en aucun cas à sa remise en cause en vue de garantir la paix durable dans notre cher pays. Aussi appellent-elles les populations béninoises à ne pas se laisser manipuler, à vaquer en toute quiétude à leurs occupations habituelles et à faire confiance à leurs Forces de défense et de sécurité.

LIRE AUSSI:  Présidence de la Cour d’appel de Parakou: Alexis Agboton Métahou installé

Vive les Forces de défense et de sécurité !

Vive la démocratie Béninoise !

Vive la République !