Journée « Rugby pour tous » à la plage: La balle ovale pour récupérer les enfants de la rue

Par Christian HOUNONGBE,

  Rubriques: Sports |   Commentaires: Aucun


L’association « Rugby pour tous » a réuni, samedi 14 décembre dernier, les enfants de la rue et les élèves de certains établissements d’enseignement autour de la balle ovale à Cotonou. En présence du directeur du Sport d’élite, Bonaventure Coffi Codjia et du président de cette association sportive, Wilfried Djossouvi, ces jeunes rugbymen ont témoigné de l’intérêt pour cette initiative qui vise à sortir les enfants de la rue et à les réinsérer dans la société à travers la pratique du rugby.

LIRE AUSSI:  Maroc- Bénin : Ecureuils : l’avantage du statut d’outsider

Plus de 300 enfants venus d’une part des établissements d’enseignement et d’autre part récupérés des rues du Bénin, ont pris part, samedi 14 décembre dernier à Cotonou, à la journée « Rugby pour tous ». Le président de l’association « Rugby pour tous », Wilfried Djossouvi, s’est réjoui de la tenue de cette journée qui a permis de rassembler tous les membres et sympathisants de cette organisation dans un cadre ludique. Pour lui, l’objectif de cette initiative à savoir mobiliser les enfants scolarisés ou non autour de la balle ovale, est atteint. Il a sollicité le soutien du ministère des Sports pour la pérennisation de ces genres d’activité. Selon lui, la collaboration entre les associations de rugby, la fédération locale et le ministère des Sports va favoriser le développement de cette discipline au Bénin. « Les autorités doivent nous aider à développer ce sport à travers l’organisation du championnat scolaire et des compétitions de rugby pour les jeunes », a-t-il souhaité.
Selon la secrétaire générale de cette association sportive, Fayrouzath Adjalla, cet évènement a contribué à retirer des centaines d’enfants de la rue et à les insérer dans la société par la pratique du rugby. « Nous avons réussi non seulement à sortir les enfants de la rue mais aussi à amorcer leur réintégration sociale », a-t-elle confié. A l’en croire, l’association entend soutenir les enfants déshérités et les sortir de la précarité. Encadreur des enfants et coach de rugby, Hermann Gangnihessou se félicite de la réussite de cette journée parrainée par Koumiba Djossouvi, ancienne internationale franco-béninoise de Rugby. « Je salue les autorités béninoises et les médias qui nous accompagnent dans notre volonté de couper les racines de la délinquance et de la prostitution au Bénin. Le rugby est un sport d’union et d’entraide ; nous sommes heureux de voir les 16 équipes jouer dans une bonne ambiance », a-t-il conclu.

LIRE AUSSI:  Coupe africaine de cyclisme 2018: L’Érythrée remporte la première étape