Journée internationale de la femme 2021: Grand-Popo veut célébrer autrement l’évènement

Par Maryse ASSOGBADJO,

  Rubriques: Société |   Commentaires: Aucun


La ville de Grand-Popo accueille du 6 au 8 mars prochain, la première édition de l’initiative ‘’Célébrons la femme autrement’’. Les grandes lignes de ce projet ont été présentées, hier mercredi 17 février, à la Chambre de Commerce et d’Industrie du Bénin (Ccib), à la presse et aux femmes.

LIRE AUSSI:  Examen du BEPC 2018: Près de 17 000 candidats au charbon dans le Borgou

La cité historique de Grand-Popo veut marquer d’un sceau particulier l’édition 2021 de la Journée internationale de la femme. C’est le sens de l’initiative, « Célébrons la femme autrement » qui se veut un rendez-vous à caractère international pour reconnaître le rôle et les mérites de la femme dans la société. « La femme est un pilier indispensable du développement.

Timide ou effacée, elle s’évertue beaucoup, publiquement ou dans l’ombre», soutient Dieudonné Adotévi Akué, initiateur du projet.
Tout en mettant un point d’honneur sur la femme, ce grand évènement culturel et artistique prévoit d’aller au-delà des réjouissances populaires. « Il comprend plusieurs volets dont le plus important est la séquence des récompenses inédites aux femmes dont les activités ont été révélées à travers le monde. C’est un évènement à caractère mondial qui réunira les sommités dans divers domaines reconnus innovants et révélateurs du développement humain », explique Michel d’Almeida, président honoraire du Haut conseil des Béninois de l’extérieur.
Les participantes ne repartiront pas bredouilles. Au menu de cet évènement, l’élaboration de projets, des formations, des échanges, des conseils et orientations ainsi que des soutiens de différentes natures pour propulser les femmes. « Il faut honorer la femme, la rendre visible et lui redonner confiance quels que soient sa classe sociale et son domaine d’activité. Il ne s’agit pas seulement de mettre les projecteurs sur les femmes leaders, mais de mettre la lumière sur le cercle des femmes battantes », développe Dieudonné Adotévi Akué.
L’évènement revêt une grande importance aux yeux de Michel d’Almeida. « Les hommes éparpillent leur énergie entre plusieurs choses alors que les femmes sont organisées, méthodiques et minutieuses. Je souhaite qu’on leur accorde l’occasion d’être plus visibles, de laisser éclore leur talent et de révéler leur génie. Les femmes ont peur du regard social au point où elles perdent beaucoup d’opportunités », souligne-t-il.
Le choix de Grand-Popo pour célébrer la femme béninoise n’est pas anodin. « C’est la première ville que le colon a découverte chez nous au regard de ses potentialités. Elle a été la vitrine du pays par le passé, mais elle semble être un peu oubliée aujourd’hui. Nous avons décidé d’y célébrer la femme et de faire en sorte que des projets novateurs puissent permettre à la ville de se relever », argumente l’initiateur du projet.
Des dizaines de femmes provenant de tous les horizons sont attendues à ce rendez-vous international qui se veut tournant. La prochaine édition aura lieu dans un autre pays.

LIRE AUSSI:  Promotion des droits des enfants: Educo Bénin vulgarise des extraits du Code de l’enfant