Journée internationale de la danse: La Conad-Bénin célèbre les danses traditionnelles

Par Isidore Alexis GOZO (gozoalexis6@gmail.com),

  Rubriques: Culture |   Commentaires: Aucun


A l’instar de la communauté internationale, le Bénin a célébré, jeudi 29 avril dernier, la Journée internationale de la danse. A l’occasion, plusieurs troupes venues des régions du Bénin ont présenté sur la place publique de Ste Cécile à Cotonou, diverses prestations, sur initiative de la Confédération nationale des acteurs de la danse du Bénin (Conad-Bénin) en collaboration avec le Fonds des arts et de la culture du Bénin.

LIRE AUSSI:  Centre culturel des rencontres internationales de Ouidah: L’espace inédit des arts et de la culture en Afrique se concrétise

Cotonou a vibré au rythme des danses traditionnelles du Bénin, jeudi 29 avril dernier, à l’occasion de la Journée internationale de la danse. Devant une foule de spectateurs très enthousiasmés, une dizaine de groupes de danseurs venus de plusieurs régions du Bénin ont présenté d’impressionnantes parades sur les rythmes Têkê, Zinli Houngan, Aské, Massè, Ogbo, Dawetin, Bourian et bien d’autres.

La célébration de cette journée a revêtu un cachet spécial grâce à la Confédération nationale des acteurs de la danse du Bénin (Conad-Bénin) sous la présidence de Stanislas Dègbo en collaboration avec le Fonds des arts et de la culture.
Selon son président, la confédération a choisi de célébrer cette journée sur une place publique car de tout temps, les populations ont toujours payé pour aller suivre les spectacles. Stanislas Dègbo note qu’il est normal que la Conad-Bénin fasse une descente au sein de la population pour l’amener à vivre la journée avec elle. Il indique que le carrefour Ste Cécile est très populaire et leur a permis de drainer du monde pour suivre les différentes activités prévues dans le cadre de cet évènement.

LIRE AUSSI:  Deux ans après l’avènement du régime de la Rupture: Le tourisme décolle, la culture marque les pas

Le président de la Conad-Bénin a fait savoir que son organisation couvre tout le territoire national et pour que l’évènement soit riche en couleurs, elle a invité les groupes des autres régions à venir vivre la danse avec ceux qui sont à Cotonou.
Stanislas Dègbo indique que cette journée constitue aussi une occasion pour les acteurs de la danse de réfléchir sur leur devenir afin de trouver des voies et moyens pour améliorer leurs conditions de vie. Il informe qu’après ce spectacle, tous les groupes, membres de la confédération vont se réunir, pour une conférence-débat sur l’avenir des danseurs. « La danse dresse le tapis de la fraternité et de la paix.

Elle reflète le bonheur, le dynamisme qui concentre les valeurs basiques du bien-être individuel et social », a-t-il dit.