Journée africaine de la Jeunesse: Outiller les jeunes pour la lutte contre la corruption

Par Christian HOUNONGBE,

  Rubriques: Société |   Commentaires: Aucun


Dans le cadre de la Journée africaine de la Jeunesse, le directeur de la Jeunesse, des Loisirs et de la Vie associative (Djlva), Smith Ahouandjinou, a procédé, mercredi 31 octobre dernier, à Cotonou au lancement d’un atelier de réflexion sur la corruption. Pendant trois jours, les jeunes vont proposer des solutions en vue de combattre la corruption.

LIRE AUSSI:  Enseignement secondaire dans le Borgou: La grève de 120 heures des vacataires suivie

« Faire entendre la voix des jeunes dans la lutte contre la corruption en Afrique ». C’est le thème autour duquel les organisations de jeunes du Bénin ont été conviées à Cotonou, dans le cadre de la célébration de la Journée africaine de la Jeunesse. 

A la cérémonie d’ouverture, Esther Djossa, co-porte-parole du Parlement francophone des jeunes (Pfj), a fait savoir que cet atelier constitue un pari gagné dans la lutte contre la corruption au Bénin.
« Les jeunes doivent aller au-delà des définitions, car quand on aime son pays on ne détourne pas tout pour soi », a-t-elle déclaré. C’est pourquoi, elle souhaite, à l’instar du représentant du Parlement des jeunes du Bénin, Chamma Gbèha, que la parole soit donnée aux jeunes dans ce combat contre la corruption, un mal qui empêche le développement de l’Afrique. « Nous sommes pauvres parce que la corruption a détruit le dessein de nos Etats », a-t-elle relevé.
Le vice-président du Conseil économique et social, Dominique Atchawé, se réjouit de l’intérêt du gouvernement à rassembler les jeunes pour parler de la corruption. « L’éradication de ce mal va contribuer au développement du pays », a-t-il indiqué.
Le directeur de la Jeunesse, des Loisirs et de la Vie associative, Smith Ahouandjinou, quant à lui, a rappelé l’objectif de cette journée avant de solliciter l’engagement des jeunes à combattre la corruption. « La lutte contre la corruption est une responsabilité conjointe dans laquelle les jeunes doivent jouer leur rôle », a-t-il dit.

LIRE AUSSI:  Chan Maroc 2018: Place à la fête des footballeurs des championnats africains