Investiture du président Addo Dankwa Akufo-Addo:Aurélien Agbénonci honore le Bénin

Par Paul AMOUSSOU,

  Rubriques: International |   Commentaires: Aucun


« Je serai fidèle à la République du Ghana. Je préserverai à tout moment, et veillerai à protéger et à défendre la Constitution du Ghana ». C’est là, la quintessence du serment prononcé dans la matinée du jeudi 7 janvier 2021 dernier à Accra par Nana Addo Dankwa Akufo-Addo.

LIRE AUSSI:  Burkina Faso: Le général Diendéré capitule et s’engage à rendre le pouvoir

Il est réélu avec 51,3 % des voix à la tête du Ghana pour quatre nouvelles années suite à la présidentielle du 7 décembre dernier. Comme Nana Akufo-Addo, le vice-président réélu, Mahamudu Bawumia a également prêté serment devant le président de la Cour suprême Anin Yeboah, sur le parvis du parlement plein d’un beau monde. Dans un parfait alliage entre tradition et modernité, cette cérémonie de prestation de serment a été réglée comme sur du papier à musique. Elle a réuni presque tout le gotha politique ghanéen dont notamment l’ancien président John Agyekuym Kufuor, mais aussi les chefs d’Etat de la sous-région et des personnalités étrangères.
En effet, cette cérémonie solennelle a été rehaussée par la participation de plusieurs délégations étrangères dont une douzaine de présidents africains, au nombre desquels Macky Sall du Sénégal, George Weah du Libéria et Alassane Ouattara de la Côte d’Ivoire.
A l’instar de la Grande Bretagne représentée par son ministre en charge de l’Afrique, du Nigeria, de la Gambie, de l’Inde ou de la France, le Bénin a été aussi représenté par le chef de sa diplomatie. Aurélien Agbénonci s’est dit fier de représenter le Bénin et le président Patrice Talon à la cérémonie de prestation de serment du président réélu, Akufo-Addo, ainsi que du vice-président réélu, Mahamudu Bawumia. Au terme de la cérémonie, Aurélien Agbénonci n’a pas manqué de se féliciter de « la qualité des relations entre les pays frères du Ghana et du Bénin, au beau fixe», selon ses mots. Aussi, a-t-il sublimé la gouvernance ayant à cœur les actions de développement et l’épanouissement des populations, qui ont conforté la dynamique démocratique, en mérite de quoi le président Akufo-Addo est à nouveau porté à la tête du Ghana.

LIRE AUSSI:  Zimbabwé: Robert Mugabé abdique

Maximiser

C’est à pas de charge que le chef de la diplomatie béninoise a accompli la mission qui l’a conduit à Accra où il est venu dans la matinée du jeudi 7 janvier dernier. Une présence en terre ghanéenne qu’Aurélien Agbénonci a maximisée par des rencontres be to be avec les présidents de la Cedeao et de l’Union africaine, certes brèves mais enrichissantes, selon des indiscrétions, car ayant porté sur les questions de coopération, notamment la préparation des prochains sommets de la Cedeao et de l’Ua, la question relative à la fermeture et ouverture des frontières nigérianes, l’entrée en vigueur de la Zlecaf, etc?
Paul AMOUSSOU,envoyé spécial à Accra