Interception d’un camion de matériel électoral à Djougou: Une fausse alerte

Par Kokouvi EKLOU,

  Rubriques: Actualités |   Commentaires: Aucun


Telle une traînée de poudre, la nouvelle de l’interception par la police de Djougou de matériel électoral aux fins frauduleuses s’est répandue à travers le pays. Dans un contexte où les soupçons de fraude et les impairs au niveau de la distribution des cartes d’électeur plombent les esprits, l’on pourrait comprendre toutes ces allégations. Mais loin de ces rumeurs entretenues, la police semble avoir levé, mercredi 24 février, l’équivoque.

LIRE AUSSI:  Cour constitutionnelle: Le nouveau Code électoral conforme mais……

A en croire une source policière, un bus de la compagnie CTS et Fils, immatriculé 11 JM 1635 BF en provenance du Burkina-Faso a été intercepté au poste mixte de Soubroukou par les éléments de la police de Djougou, avec à son bord du matériel électoral. Au commissariat il aurait été retrouvé à son bord vingt-deux cartons de feuilles de dépouillement imprimées pour la présidentielle du 6 mars prochain. Saisie entre temps et le conducteur du véhicule gardé à vue, la cargaison aurait par la suite été acheminée vers Cotonou suite à une confirmation de la Commission électorale nationale autonome (CENA) alléguant qu’il s’agit d’une commande régulière. Il ne s’agissait pas de bulletins cachetés ni d’urnes bourrées comme l’auraient fait croire de nombreuses personnes qui se sont portées sur les lieux dans la journée.

La fausse alerte a mis en branle tout un dispositif au niveau du commissariat pour prévenir toute tension de la population. Le commissariat s’est vu hautement sécurisé le temps pour la police de mener ses vérifications et escorter par la suite le bus vers Cotonou au siège de la CENA. Certains militants de candidats à l’élection présidentielle tellement surexcités menaçaient d’en découdre avec les forces de l’ordre si les informations d’une telle manœuvre étaient confirmées. Il a fallu une fois pour la police user de diplomatie pour les ramener à la raison.

LIRE AUSSI:  Echanges avec l’élite des Collines sur le Pag: Denise Atioukpè mobilise les cadres autour des grands projets

Kokouvi EKLOU
A/R Atacora-Donga