Institut français de Parakou:Déjà 30 années au service de la promotion de la culture

Par Maurille GNASSOUNOU A/R Borgou-Alibori,

  Rubriques: Culture |   Commentaires: Aucun


L’Institut français de Parakou a célébré, lundi 8 mars dernier, ses 30 années d’existence. Ce fut l’occasion pour l’ambassadeur de la France près le Bénin qui présidait les manifestations prévues à cet effet, de saluer les avancées que ce centre a réalisées depuis sa création.

LIRE AUSSI:  Vient de paraître: «La liberté de mourir debout» de Constantin Amoussou

Créé en 1991, l’Institut français, ex-Centre culturel de Parakou, a célébré, lundi 8 mars dernier, son 30e anniversaire. Placé sous la présidence de l’ambassadeur de la France près le Bénin, Marc Vizy, l’évènement n’est pas passé inaperçu.
Selon le diplomate français, en 30 ans d’existence, le parcours de l’Institut français de Parakou a été riche en réalisations. Les choses ont beaucoup évolué, a-t-il reconnu. Au début, rapporte Marc Vizy, c’était beaucoup plus un club de rencontre entre les Français, même si tout le monde y était invité. « Mais le lieu par excellence de la culture française est devenu aujourd’hui l’illustration du partenariat culturel entre le Bénin et la France. C’est un peu à l’image du public composé de Français et de Béninois, que nous avons rencontré ici », a également fait observer l’ambassadeur.
En effet, à l’actif des trois décennies de collaboration entretenue par l’Institut français de Parakou, on retiendra plusieurs réalisations non seulement dans le sens de la promotion de la culture, mais également de celle de la langue française. En termes de contribution à l’animation de la vie culturelle à Parakou, se réjouit son directeur, Hamidou Ali Orou, l’institut est devenu une référence en ce qui concerne l’organisation des spectacles.
A la faveur de la cérémonie, l’accent a été mis sur les nouvelles orientations de l’Institut français du Bénin, par sa directrice, Isabelle Le Guellec. Les deux sites de l’Institut français du Bénin à Cotonou et à Parakou, a-t-elle informé, s’efforcent de mettre en place une nouvelle dynamique en se partageant spectacles et concerts.
« Cette dynamique, nous souhaitons aussi l’appliquer au niveau de la coopération régionale avec les autres instituts français et alliances françaises des pays voisins et de la sous-région »,
a-t-elle poursuivi.
Depuis 2010, l’antenne de Parakou jouit d’un cadre de travail et d’animation culturelle rénové. C’est à travers, selon son directeur, l’installation d’une médiathèque informatisée équipée d’ordinateurs avec Internet et système Wifi, pour la formation et la recherche, d’une partie jeunesse, riche de documents, disposant d’un espace de jeu vidéo, puis d’un fonds adultes riche et varié de documents. Un hall polyvalent pour la lecture, des animations, une salle de cours, un espace Campus France, un théâtre de verdure pour la musique et le théâtre, puis une paillote-bar, telles sont les autres installations présentes au niveau de cette annexe.
Sa vocation est le développement littéraire, le développement des échanges artistiques, culturels et scientifiques. A cela s’ajoute l’accueil des artistes locaux, des étudiants pour conseils et informations sur la démarche Campus France.

LIRE AUSSI:  Vient de paraître: «La liberté de mourir debout» de Constantin Amoussou