Institut français de Cotonou :Lionel Gilles Louéké en concert ce soir

Par Josué F. MEHOUENOU,

  Rubriques: Culture |   Commentaires: Aucun


Les amateurs de Jazz et de la Pop ont rendez-vous ce soir avec de la musique comme ils l’aiment. Une fois encore, le public de Cotonou et environs découvrira sur scène, Lionel Gilles Louéké et les membres de son groupe.

LIRE AUSSI:  Lancement de l’ouvrage Gbè kpo do nukon: Un recueil de poèmes empreint d’optimisme et d’espoir

Lionel Gilles Louéké sera sur scène ce soir au théâtre de verdure de l’Institut français de Cotonou. C’est avec son trio new-yorkais que le guitariste se produira. Un trio multi-culturel composé du bassiste americano-suédois Massimo Biolcati, ainsi que du batteur Hongrois Ferenc Nemeth.
«Lionel Gilles Louéké présentera au public béninois la musique Jazz telle qu’il aime la jouer à travers le monde et, en avant-première, des compositions nouvelles issues de son nouvel album à paraître cette année sur le label de renom Blue note».

A vrai dire, le trio qui se mettra en évidence ce soir à l’Institut français est composé de trois musiciens complices qui se connaissent depuis près de 15 années et «leur musique se construit autour d’une interactivité intuitive». La combinaison de leur talent respectif, de leur esprit créatif et de leur enthousiasme indéfectible en fait un groupe unique avec un son propre et acclamé.

C’est donc un concert à ne pas manquer ce soir et ce rendez-vous promet d’être un instant d’évasion.
Lequel, n’est rien d’autre que la résultante du talent reconnu au guitariste béninois. Parlant de talent, on ne peut nier que Lionel Louéké en a. Il a commencé l’apprentissage des percussions à l’âge de 9 ans, mais il est influencé par un de ses grands-frères qui joue de la guitare, qu’il commence à étudier à la fin de son adolescence. Entre temps, il s’est retrouvé du côté d’Abidjan en Côte d’ivoire pour étudier à l’institut national supérieur des arts et de l’action culturelle. Puis il reçoit une bourse pour étudier à Paris en France. «Lionel Louéké passe avec succès une audition pour entrer au Thelonious Monk Institute of Jazz à l’université de Californie en 2001, devant un jury comprenant Herbie Hancock, Terence Blanchard et Wayne Shorter.

LIRE AUSSI:  Décédé le 26 février à Paris: La dépouille de Stan Tohon au pays depuis hier

Il y reste jusqu’en 2003. En 2002, il commence à jouer avec le trompettiste Terence Blanchard avec qui il enregistre deux albums sur le label Blue Note».
Depuis lors, son instrument l’a conduit un peu partout dans le monde et chaque fois, ce fut un vrai moment de régal. Ce soir, il s’offre aux siens pour un concert dont on ne dira sans doute que du bien.