Installation du Conseil communal: La nouvelle équipe dirigeante de Tchaourou enfin au complet

Par Claude Urbain PLAGBETO,

  Rubriques: Actualités |   Commentaires: Aucun


Le maire Bio Sounon Bouko dirigera pendant cinq ans encore la mairie de Tchaourou, on le savait depuis sa réélection le 29 juillet dernier. Mais la nouvelle équipe dirigeante du conseil communal n’était pas au complet, suite à la suspension du processus électoral par l’autorité préfectorale pour «défaut de consensus».

LIRE AUSSI:  Renouvellement des membres du Cos/Lépi: La clé de répartition des neuf sièges des députés validée

Depuis hier lundi 24 août, c’est chose faite: les deux chefs d’arrondissement qui restaient sur les sept de la commune, à savoir celui de Tchaourou (centre) et celui de Tchatchou, ont été finalement élus, mais en l’absence du préfet, Salamatou Kora Ponou. Pourtant, c’est elle-même qui a convoqué les 22 membres que compte le conseil communal pour hier à 10 heures dans la salle de délibération de la mairie. Son véhicule de commandement serait tombé en panne. Après une longue attente, les conseillers se sont fâchés et certains sont même rentrés chez eux.

Après concertation entre les élus, c’est finalement le maire Bio Sounon Bouko en tant que doyen d’âge qui a présidé la séance qui a démarré dans l’après-midi. Ganiou Amoussa Salami, seul candidat au poste du chef de l’arrondissement central de Tchaourou, a été élu à ce poste à l’unanimité des 17 conseillers inscrits. Joël Domagui est élu au poste du chef d’arrondissement de Tchatchou au détriment de Salomon Adjahi.
Le nouveau conseil communal est donc officiellement installé avec à sa tête Bio Sounon Bouko. Il a pour première adjointe Awaou Aralamon Dimon; Mame Boegui Orou Mako en est le second adjoint au maire. Les chefs d’arrondissement d’Alafiarou, Bétérou, Goro, Sanson et Kika étaient déjà connus. Leur élection avait été marquée par une brouille au sein même des Forces cauris pour un Bénin émergent (FCBE), largement majoritaires dans la commune à l’issue des élections communales et municipales du 28 juin dernier. La Cour suprême a rejeté un recours formulé à ce sujet par certains conseillers.

LIRE AUSSI:  Perchoir de la 8e législature: Wallis Zoumarou préside le bureau d’âge

Claude Urbain PLAGBETO A/R Borgou-Alibori