Insertion dans la vie professionnelle: 16 apprenants en coiffure sur le marché de l’emploi

Par Bruno SEWADE,

  Rubriques: Société |   Commentaires: Aucun| 95 lecteurs


Le Mouvement pour le développement économique et social vient de mettre sur le marché de l’emploi 16 apprenants en coiffure dont 14 filles et deux garçons. La remise des attestations délivrées suite à l’examen de qualification professionnelle organisé par l’Etat, s’est déroulée samedi 30 novembre dernier, au siège de l’organisation à Cotonou.

LIRE AUSSI:  Programme redevabilité: Journée d’échanges entre Société civile et des ministères sectoriels


Le Centre de formation du Mouvement pour le développement économique et social (Modes) de Pascal Todjinou continue de venir en aide aux enfants démunis exclus de l’éducation formelle. Avec la neuvième promotion de 16 apprenants dont 14 filles et deux garçons, dans le domaine de la coiffure, qui ont été libérés samedi dernier, le centre vient de mettre sur le marché de l’emploi 210 enfants qui n’ont pas les moyens d’aller à l’école.
A la cérémonie de remise des diplômes, le technicien Raphaël Monty a indiqué que le centre dispose du matériel nécessaire pour la formation des enfants qui y viennent. La formation, a-t-il expliqué, se déroule comme dans les écoles conventionnelles. Les activités démarrent le matin à 8 heures avec une recréation à 10 heures 15 minutes pour une pause à partir de 13 heures. Et la reprise est pour 15 heures avec une petite pause à 17 heures 30 la fin des travaux est à 19 heures.
Au-delà des métiers de coiffure, de couture et d’esthétique, Raphaël Monty informe que le centre de formation du Modes s’occupe également des personnes handicapées. Cette activité de formation, souligne-t-il, a été lancée en collaboration avec le Fonds de développement de la formation professionnelle continue et de l’apprentissage (Fodefca) et l’Organisation non gouvernementale Handicap international.
Le centre de formation du Modes, selon son technicien, était au départ un centre de formation professionnelle. Aujourd’hui, ajoute-t-il, il est devenu un centre de formation inclusive.
Pour sa part, le président du Collectif des artisans de Cotonou zone 1, Augustin Houénouvo, se réjouit de cette performance qu’enregistre le centre de formation du Modes qui, dit-il, est un centre d’excellence. Car, tous les apprenants de ce centre qui prennent part aux examens de qualification professionnelle et de fin d’apprentissage réussissent à 100%. Mieux, ses formateurs sont qualifiés ; c’est pourquoi, l’Etat n’a pas hésité à ériger ce centre au rang des centres d’examen de fin d’apprentissage.
Le secrétaire aux finances du Modes, Aliou Kègnidé, représentant le secrétaire exécutif du mouvement, Pascal Todjinou, a salué l’endurance des apprenants qui, selon lui, sont conscients de l’objectif de leur présence au centre. Les parents soucieux du devenir de leurs enfants sont appelés à les y inscrire pour faire face à la préoccupante question qu’est l’emploi.

LIRE AUSSI:  Première session ordinaire 2018 du Conseil national du dialogue social: La crise sociale au cœur des travaux pour deux semaines