Insécurité alimentaire à Djougou: Sept tonnes d’ananas impropre à la consommation saisies

Par Didier Pascal DOGUE,

  Rubriques: Société |   Commentaires: Aucun


Un commerçant de fruits en partance pour le Mali et retardé par une panne a déversé, lundi dernier, sa cargaison sur la voie à côté de la cathédrale de Djougou au quartier Taïfa.
La qualité douteuse des produits a attiré l’attention des responsables qui ont sonné l’alerte pour sauver les consommateurs des maladies et du pire.

LIRE AUSSI:  Campagne épargne 2015 de la Bank of Africa: Vingt-quatre récipiendaires ont reçu leurs lots

Sept tonnes d’ananas fruits déversées et mises en vente au quartier Taïfa, non loin de l’école primaire catholique Patient Redois II ont été saisies. Le bordereau d’expédition indique que la cargaison en provenance de Houègbo depuis le 11 janvier serait en transit pour le Mali. Après l’alerte et grâce à la promptitude des agents de contrôle, tous en service à la direction départementale de l’Agriculture, de l’Elevage et de la Pêche, de la Police républicaine, des agents d’hygiène de la direction départementale de la Santé Donga, ces ananas ont été déclarés impropres à la consommation puis saisis. Selon le responsable qui a procédé à l’inspection sanitaire, les fruits sont presque totalement pourris.
Pour lui, même les produits triés et mis de côté pourraient être à la base d’une intoxication alimentaire, vu leur degré de décomposition. Pire, prévient le responsable, le jus d’un tel fruit est susceptible de diarrhée chez le consommateur.
Il a donc conclu que ce produit ne saurait être vendu sinon qu’il causerait des dommages à la santé des populations.

LIRE AUSSI:  Interdiction de vente d’agouti au Bénin: La levée de la mesure très attendue à Allada