Infrastructures sanitaires:Les travaux d’un centre de radiothérapie lancés

Par LANATION,

  Rubriques: Actualités |   Commentaires: Aucun


Le président de la République a lancé, samedi 11 avril dernier à Akassato, commune d’Abomey-Calavi, les travaux de construction d’un centre de radiothérapie. Cette unité de référence sera dédiée au traitement du cancer dans la sous-région ouest-africaine.

LIRE AUSSI:  Rencontre du ministre Attanasso avec l’Intersyndicale du supérieur: Des avancées notables en vue de la levée de la motion de grève

Le Bénin ambitionne de devenir la plaque tournante du traitement du cancer en Afrique de l’Ouest. L’instrument conçu pour parvenir à cette fin, c’est la mise en place d’un centre de radiothérapie dont les travaux de construction ont été lancés samedi dernier par le président de la République. L’objectif de ce centre, indique Dorothée Kindé Gazard, ministre de la Santé, est de prendre en charge des malades atteints du cancer à travers trois composantes, à savoir la construction et l’équipement d’une unité de radiothérapie, d’une unité de médecine nucléaire et d’une unité complète d’anatomie-pathologique. «Ce centre est une composante du pôle d’excellence que le gouvernement a décidé de construire à Abomey-Calavi pour améliorer la performance du secteur de la santé», souligne-t-elle. Sa réalisation est inscrite dans le Programme d’investissement public (PIP) 2015-2017 et marquée du sceau du partenariat public-privé avec la société UNTEC. Les études de faisabilité, rassure le ministre de la Santé, ont été financées par l’Agence internationale de l’Energie atomique (AIEA) qui conditionne son appui technique au vote d’une loi de radioprotection. «Le gouvernement fera le nécessaire pour l’aboutissement dans les meilleures conditions d’utilisation des rayonnements ionisants», précise Dorothée Kindé Gazard.
Faure Guillaume, représentant du partenaire technique annonce l’achèvement des travaux pour mars 2016. «Ce que nous voulons faire, c’est de mettre en place un centre de référence qui disposera des technologies peu utilisées en Afrique», soutient-il.
«Nous avons décidé de construire cette clinique de standard international avec un partenaire privilégié qui sait lire nos priorités en matière de santé publique», déclare le président de la République pour qui le projet vient à point nommé car répondant parfaitement aux besoins du Bénin et de la sous-région. Pour Boni Yayi, il est temps pour le pays de se donner les moyens en matière de prévention et de traitement du cancer, à travers un plan de prévention et de dépistage du cancer sous toutes ses formes. « Nous sommes en train de combler un vide dont nous souffrons en ce moment, nous allons finir avec les évacuations sanitaires qui coutent chères au contribuable béninois. Nous sommes dans la dynamique d’un Bénin émergent avec ces infrastructures », insiste le chef de l’Etat qui rassure que le centre sera construit dans les meilleurs délais.

LIRE AUSSI:  Politique sanitaire: Le droit à la santé renforcé