Le ministre du Cadre de vie et du Développement durable, Didier José Tonato, a présidé, ce mercredi 17 juillet, la cérémonie de présentation du portefeuille des projets de la Société immobilière et d’aménagement urbain (Simau)  à Cotonou. A cette occasion, Jérôme Courbon, directeur général de la Simau, et Achille Houssou, chef département au Bureau d’Analyse et d’Investigation de la présidence, ont exposé les opportunités du programme d’action du gouvernement aux acteurs des Btp.

Le portefeuille des projets de la Société immobilière et d’aménagement urbain (Simau) et les opportunités du Programme d’action du gouvernement ont été présentés, mercredi 17 juillet dernier, aux acteurs du secteur des Btp à Cotonou.
C’est le lieu pour le ministre du Cadre de vie et du Développement durable, Didier  José Tonato, de lever un coin de voile sur l’outil stratégique que constitue la Simau dans le cadre de la mise en œuvre du Pag. Selon lui, c’est pour faciliter la réalisation de certains projets du Programme d’action du gouvernement (Pag) que cette société a été créée le 19 mai 2017 dans le cadre du partenariat entre l’Etat, les banques et établissements financiers, les sociétés d’assurance et un promoteur immobilier de référence. Pour lui, depuis août 2018,  le Pag est dans sa phase de réalisation avec de nombreux chantiers lancés. «De nombreuses opportunités sont à saisir avec la Simau à travers plusieurs projets dont le projet des
20 000 logements, l’alphapage et autres en cours de réalisation dans le pays», a-t-il confié. A l’en croire, la réalisation du Pag nécessite l’implication de tous les acteurs à différents niveaux. « La mise en œuvre du Pag ne mettra aucune personne ni compétence de côté. Il y a des compétences et des opportunités à saisir avec la Simau », a-t-il conclu.
Invité à exposer l’état d’avancement des projets du Pag, Achille Houssou, chef département au Bureau d'analyse et d'investigation de la présidence, a présenté les opportunités de ce programme aux acteurs du secteur des Btp.  «Nous avons de gros  travaux jamais réalisés au Bénin et nous tenons à créer un cadre de dialogue avec les acteurs en présence », a-t-il révélé. Pour lui, la question de la mobilisation des ressources est réglée, les  études de faisabilité achevées et les entreprises sont appelées à saisir les opportunités offertes par la Simau. « L'environnement est rendu propice pour associer tous les acteurs », a-t-il ajouté.  Selon lui, la Simau est un cadre mis en place entre les privés et l’Etat pour accélérer l'exécution des projets du Pag.

La Simau pour des infrastructures de qualité

Pour le directeur général de la Simau, Jérôme Courbon, dans le Programme d'action du gouvernement, l'État du Bénin a recensé 45 projets phares pour relancer la croissance et améliorer les conditions de vie des populations. Certains de ces projets ont été confiés à la Société immobilière et d'aménagement urbain (Simau) qui doit en assurer la maîtrise d'ouvrage, la gestion technique ultérieure de la propriété et de la copropriété. Au nombre de ces projets dont les financements sont bouclés, figure le projet des 20 mille logements de type F4 dans 14 villes dont 12 960 individuels et 7 040 collectifs. La première phase concerne la viabilisation des sites et la construction de
12 049 logements dont 10 849 à Ouèdo, 250 à Porto-Novo et 500 à Parakou. La deuxième phase, quant à elle, consistera en la construction des logements restants répartis dans 11 autres villes du pays. Au total, six typologies de logements de 3 chambres et un salon.  A tout ceci, s’ajoute la construction à Abomey-Calavi d'une cité administrative sur un site de 25,5 hectares où les directions techniques des ministères seront logées. Il est prévu aussi la construction des cités administratives départementales (nouvelles préfectures et anciennes), de la cité ministérielle sur 5 ha avec la réalisation des bureaux des ministres, cabinets ministériels et services centraux, et du centre des affaires maritimes pour permettre la modernisation et le réaménagement de l’espace portuaire.
Pour Jérôme Courbon, directeur général de la Simau, beaucoup d'opportunités sont offertes aux acteurs du secteur des Btp grâce à ces projets.  A l’en croire, la Simau compte sur les entreprises pouvant l’aider à atteindre ses objectifs à savoir obtenir une meilleure qualité de construction, construire dans des délais raisonnables, introduire des procédés industriels permettant de faire baisser les coûts. «Nous sommes à votre disposition pour vous relancer et nous attendons de vous de meilleures propositions pour vous accompagner », a-t-il conclu.

Évaluer cet élément
(0 Votes)
Lu 664 fois