Inauguration de la nouvelle gendarmerie de Djakotomey :De meilleures conditions de travail pour les agents

Par Site par défaut,

  Rubriques: Société |   Commentaires: Aucun


Renforcer la défense de l’intégrité territoriale et la sécurisation des espaces frontaliers, c’est l’objectif que vise le gouvernement du Bénin en construisant des infrastructures de sécurité. Au nombre de ces dernières, la gendarmerie de la commune de Djakotomey dont l’inauguration a été faite, vendredi 16 janvier dernier, par Simplice Dossou Codjo, ministre de l’Intérieur, de la Sécurité publique et des Cultes assisté de ses collègues de la Défense et de l’Environnement.

LIRE AUSSI:  Conseil des ministres: Recrutements au profit des forces de défense et de sécurité

D’un coût de plus de 71 millions de F CFA, le nouveau bâtiment abritant les bureaux de la gendarmerie de Djakotomey vient corriger les mauvaises conditions de travail dans l’ancien bâtiment qui ne répond plus aux besoins des gendarmes en poste dans la commune.

C’est du moins ce que reconnaît le maire de la commune, Pascal Danha, en soulignant que cette infrastructure offrira de meilleures conditions de travail aux agents et d’accueil aux populations. Ce joyau est l’aboutissement du projet lancé, il y a quelques années, après le constat de la vétusté et de l’exiguïté des locaux de l’ancienne brigade, fait observer le maire. Ainsi, dès aujourd’hui, la brigade de Djakotomey dispose «des conditions optimales pour s’acquitter avec efficacité des missions qui lui sont dévolues». La commune est divisée en 10 arrondissements, compte 134.704 habitants et couvre une superficie de 235 km², précise-t-il, avant d’ajouter qu’elle est soumise à une forte pression démographique. Mais il reste confiant quant à la capacité d’intervention des gendarmes, pour répondre aux défis de sécurité et s’adapter aux normes de l’évolution sociale. Notamment, le maire mentionne les problèmes d’insécurité, de délinquance et de petites incivilités qui pourrissent la vie à ses administrés. Profitant de l’occasion, il plaide pour la clôture du nouveau site abritant la gendarmerie, la création de poste avancé dans une autre localité, le renforcement de l’effectif des gendarmes dans la commune, l’appui aux comités locaux de sécurité et surtout la construction de dos d’âne sur la voie bitumée pour réduire les cas d’accidents dont sont victimes les populations à cause de l’excès de vitesse des conducteurs de véhicules.

LIRE AUSSI:  Conseil des ministres: Recrutements au profit des forces de défense et de sécurité

La sécurité importante pour le gouvernement

De même, le lieutenant colonel Emile Elomon, directeur général de la Gendarmerie nationale, se réjouit de cette nouvelle infrastructure qui intervient après plusieurs autres gestes en faveur de la Gendarmerie nationale. Toutes choses qui, selon lui témoignent de la place qu’occupe la sécurité dans la politique du gouvernement. Pour Henri Comlan Sèzro, secrétaire général de la préfecture de Lokossa, le nouveau bâtiment est révélateur de l’approche de solutions du gouvernement au problème d’insécurité dans le département du Mono-Couffo en général et de la commune de Djakotomey en particulier.
Evoquant le coût de l’infrastructure, Marcel Baglo, directeur général de l’Agence béninoise de Gestion intégrée des Espaces frontaliers (ABeGIEF), initiateur du projet, précise que les travaux ont coûté exactement 71 162 508 F CFA. Le bâtiment couvre une superficie de 330 m² et comprend un bureau pour le chef de brigade, un autre pour son adjoint, trois bureaux pour les services de la brigade, une salle de repos, un secrétariat, une salle radio, un hall d’attente, une armurerie, deux locaux de sûreté, six toilettes, un dégagement et une grande terrasse. Tous ces détails émerveillent Théophile Yarou, ministre de la Défense, qui invite les populations à jouer leur partition en collaborant avec les forces de l’ordre. Car, soutient-il, c’est sur la base des informations reçues que les gendarmes pourront réagir à temps pour empêcher les hors-la-loi d’opérer.
Revenant à son tour sur la genèse du projet, Simplice Dossou Codjo, ministre de l’Intérieur, de la Sécurité publique et des Cultes, rappelle que la construction de cette brigade s’inscrit dans le cadre du renforcement de la défense de l’intégrité territoriale et de la sécurisation des espaces frontaliers. Cette inauguration, souligne-t-il, témoigne de cette volonté affichée par le gouvernement. L’infrastructure inaugurée est entièrement équipée en mobiliers, électrifiée et dispose de l’eau courante. Rappelant d’autres efforts consentis par le gouvernement, le ministre de l’Intérieur dira que c’est pour permettre aux Forces de défense et de sécurité de jouer pleinement leur rôle, qu’elles ont été dotées récemment de motos dans certaines localités.