Harcèlement sexuel en milieu universitaire: Éléonore Yayi Ladékan à l’assaut du phénomène à l’Université de Parakou

Par Maurille GNASSOUNOU A/R Borgou-Alibori,

  Rubriques: Education |   Commentaires: Aucun

Ministre Éléonore Yayi Ladékan

La ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, Éléonore Yayi Ladékan, était à l’Université de Parakou, vendredi 7 mai dernier. C’est dans le cadre de sa tournée de sensibilisation au harcèlement sexuel en milieu universitaire qu’elle a démarré depuis quelques semaines par l’Université d’Abomey-Calavi. Elle a profité de cette occasion pour procéder à l’inauguration d’un amphithéâtre à la Flash de ladite université.

LIRE AUSSI:  Semaine de l’Europe: « La route de l’Ue au Bénin » lance les manifestations

Malgré les engagements pris par le gouvernement pour le réprimer, le phénomène du harcèlement sexuel en milieu universitaire continue de dicter sa loi au Bénin.
En témoigne la quinzaine de cas qui y a été déplorée. L’approche envisagée par la ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, Éléonore Yayi Ladékan, pour en arriver à bout, l’a conduite, vendredi 7 mai dernier, à l’Université de Parakou où, il y a également eu des interpellations, sans oublier des cas de suspicions et de dénonciations.

C’est pour sensibiliser les acteurs de ce campus. A l’occasion, un certain nombre de mesures, si possible, disciplinaires, ont été prises pour dissuader les auteurs de cette pratique.

En effet, pour une lutte efficace contre le phénomène, ses auteurs peuvent même être relevés de leurs fonctions après enquête et audition d’une commission administrative.

Par rapport à certains cas, la justice peut être sollicitée pour se prononcer.
La ministre est également revenue sur la conduite à tenir pour ne pas être victime. Selon elle, pour éradiquer ce fléau, tous les acteurs du système éducatif sur ce campus ont un rôle à jouer. A sa suite, le recteur de l’université, Prosper Gandaho, a aussi fait des recommandations et prodigué des conseils pour combattre le phénomène.

LIRE AUSSI:  Promo Mtn Mobile money 2019: Les deux gagnants des villas ont reçu leurs clés

Diverses communications sur des thématiques relatives au harcèlement ont été présentées. Les professeurs Diane Gandonou, Clarisse Tama, Christine Ouinsavi, Mocktar Adamou et le deuxième vice-recteur de l’université, Holden Fatigba se sont succédé pour les exposer.
Par ailleurs, profitant de son passage, la ministre a procédé à l’inauguration du nouveau décanat de la Faculté des lettres, arts et sciences humaines (Flash).

La cérémonie a consisté en la remise officielle des clés des locaux aux responsables dudit établissement.