Hack Covid-19 Bénin challenge:Douze innovations des jeunes pour contrer la pandémie

Par Maryse ASSOGBADJO,

  Rubriques: Société |   Commentaires: Aucun


Les douze lauréats du projet Hack Covid-19 Bénin challenge ont été présentés, jeudi 25 février dernier, au public. Leurs solutions proposent des formules uniques, inclusives et accessibles à tous contre la Covid-19.

LIRE AUSSI:  Factures de consommation d'eau potable: Un nouveau mode de règlement pour les établissements scolaires publics

Brad Kpoahoun, âgé de vingt ans et sa coéquipière Sèna Béolice Montonmessa figurent parmi les lauréats du ’’ Hack Covid-19 Bénin challenge’’. Leur solution est une application mobile réunissant les jeunes autour de la problématique de l’engagement citoyen contre la crise sanitaire mondiale. Ces deux jeunes ont la conviction que leur projet permettra au gouvernement et à ses partenaires de proposer des solutions intéressantes et plus adaptées aux attentes des jeunes en matière de lutte contre la Covid-19.
A l’instar de ce duo gagnant, ce sont au total douze équipes dont les projets ont retenu l’attention des initiateurs. Tous des développeurs et férus de transformation digitale, ces jeunes ont proposé des solutions basées sur l’éducation, la santé, la sensibilisation et l’entraide sociale, marquant leur contribution aux efforts de riposte nationale à la Covid-19.
Véronique Tognifodé Mèwanou, ministre des Affaires sociales et de la Microfinance, en est émerveillée. « Je voudrais remercier les lauréats pour l’expression de leur talent, leur persévérance dans le cadre de ce projet, la passion qu’ils y ont mise et leur contribution positive à la riposte à la Covid-19. Au-delà de votre mérite, je voudrais vous féliciter aussi de montrer la voie à la jeunesse », lance-t-elle.
Challenge Hack Covid-19 est une co-création du Bénin et de ses partenaires, notamment l’Unicef, l’Unfpa et tout un réseau d’acteurs de l’innovation dont les start-up, les petites et moyennes entreprises, les acteurs académiques et scientifiques, des agences gouvernementales et des Ong…
L’objectif du Bénin à travers ce projet est de trouver des solutions concrètes, innovantes, inclusives et adaptées à son environnement pour soutenir et compléter l’action de l’Etat contre la Covid-19. Un an après son lancement, les solutions proposées par les jeunes confortent le pays. Les diverses solutions développées serviront de canevas pour des initiatives contre la Covid-19 sur toute l’étendue du territoire national.
A travers cette initiative, ce sont plus de deux cent vingt-trois jeunes âgés de moins de 35 ans provenant de l’écosystème de l’innovation béninoise qui ont exprimé leurs talents à travers plus d’une centaine de dossiers de candidatures, trente-trois candidatures ont été retenues pour la deuxième phase de sélection et douze finalistes sortis gagnants de cette aventure. Ils ont pour noms entre autres, ‘’U report Bénin’’ ‘’Asuka’’, ‘’ASCauses’’, ‘’Tous contre le méchant’’, ‘’Our voice’’, ‘’Asuka Toys’’, ‘’Sed_impacts’’, ‘’alodo’’, ‘’Medom’’, ‘’Via-Me’’
Au-delà des lauréats, c’est le Bénin qui gagne contre la Covid-19. « Cette pandémie n’épargne pas les jeunes. Mais ils n’ont pas été du reste. Dès les premiers jours de la contamination au Bénin, ils se sont mobilisés. Dans le cadre de la plateforme ‘’Task Force innov Covid-19’’ initiée par l’Unicef, le Hack Covid-19 Bénin challenge a fait partie des solutions portées par les jeunes », apprécie Claude Borna.
Djanabou Mahondé, représentante résidente de l’Unicef, exprime sa fierté aux jeunes. «Votre sens du devoir et votre capacité à sortir des sentiers battus pour faire changer les choses sont un message d’espoir et de résilience qui nous interpelle. Dans un pays où deux jeunes sur trois ont moins de vingt-cinq, il est de notre devoir de vous écouter, de vous appuyer et de vous aider à atteindre votre plein potentiel pour imaginer le futur dont vous rêvez », martèle-t-elle, réaffirmant l’engagement de l’Unicef à œuvrer aux côtés du Bénin pour contrer la Covid-19.

LIRE AUSSI:  Enregistrement à titre dérogatoire à l’état civil: Le projet entre dans sa phase active