Guinée Equatoriale 2015 :Boni Yayi à l’ouverture de la CAN

Par LANATION,

  Rubriques: Sports |   Commentaires: Aucun


Le président de la République a été invité, samedi 17 janvier dernier à Bata en Guinée Equatoriale, pour l’ouverture de la Coupe d’Afrique des Nations. Boni Yayi a ainsi assisté en live aux matches entre la Guinée Equatoriale et le Congo soldé par un score paritaire (1-1) et à la victoire du Gabon face au Burkina Faso.

LIRE AUSSI:  Eliminatoires de la Can U-20, Niger 2019: Les Ecureuils juniors maîtres de leur destin à Banjul

La ferveur de la Coupe d’Afrique des Nations (CAN) a déjà gagné de nombreuses villes africaines, en particulier les grandes agglomérations de la Guinée Equatoriale, pays organisateur de la compétition. Mais comme il est de tradition, Teodoro Obiang Nguema, président de la République de Guinée Equatoriale a invité ses pairs pour assister à ses côtés à la cérémonie et au match d’ouverture de la compétition. Etaient présents à la manifestation placée sous le signe de l’unité et de la solidarité africaine, les chefs d’Etat du Congo, Denis Sassou Nguesso, du Gabon, Ali Bongo Ondiba, du Togo, Faure Gnassingbé, ainsi que le président de la République, Boni Yayi. A la loge présidentielle, les chefs d’Etat ont assisté à la cérémonie d’ouverture qui s’est voulue sobre pour des contraintes de temps mais surtout, ils ont suivi de bout en bout le match d’ouverture qui opposait le pays organisateur au Congo, deux nations de l’Afrique centrale.
Dans l’enceinte du splendide «Estadio de Bata», le public majoritairement vêtu aux couleurs du «Nzalang National» a poussé l’équipe équato-guinéenne dont la domination a été concrétisée par un but à la 19è minute. Mais au retour des vestiaires, les Congolais, qui avaient mis du retard à l’allumage en première mi-temps, ont pris le contrôle du jeu, poussant les Equato-guinéens à reculer. Déterminés à obtenir un résultat dans cette affiche d’ouverture, les poulains de l’emblématique entraineur français, Claude le Roy, ont fini par trouver la faille à la 85è minutes du jeu, obtenant le point du match nul, devant un public dépité.
Mais ce score n’a pas empêché le public équato-guinéen d’être nombreux au stade pour le second match, ayant opposé le Gabon au Burkina-Faso. Les chefs d’Etat ont également suivi cette rencontre aux côtés de Teodoro Obiang Nguema dont le pays semble, dès l’entame de la CAN, montrer ses capacités à organiser cette compétition en un temps record. Car, faut-il le rappeler, l’organisation de la compétition continentale a été confiée par la force des choses à la Guinée Equatoriale, après le désistement du Maroc pour des raisons relatives à l’épidémie d’Ebola qui sévit en Guinée, en Sierra-Leone et au Liberia.
Mais Ali Bongo Ondiba aura été le plus heureux à la tribune présidentielle d’autant que le Gabon a disposé des Etalons du Faso par un score de deux buts à zéro.
Le président de la République a profité de sa présence, à l’«Estadio de Bata», pour avoir des entretiens avec ses homologues sur des questions bilatérales et régionales.

LIRE AUSSI:  Football / Corruption: La Caf suspend l’arbitre béninois Bello Aboudou et autres officiels