‘’Guerra L’Eclaireur’’: Parcours d’un héros de la résistance coloniale

Par Maurille GNASSOUNOU A/R Borgou-Alibori,

  Rubriques: Culture |   Commentaires: Aucun


Lancé, vendredi 6 novembre dernier à la Maison de la culture et du tourisme de Parakou, « Guerra L’Eclaireur » est un ouvrage désormais disponible dans les rayons des librairies au Bénin. Il vient de paraître pour édifier les uns et les autres sur le parcours de Bio Guerra, un héros national de la résistance coloniale dans le Borgou.

LIRE AUSSI:  Rencontre avec la chefferie traditionnelle: Le volet culturel du Pag exposé aux garants de la tradition

Pièce théâtrale de 124 pages, « Guerra L’Eclaireur » est un ouvrage lancé, vendredi 6 novembre dernier à la Maison de la culture et du tourisme de Parakou. Il retrace le parcours du héros national, Bio Guerra, au cours de sa farouche lutte contre l’envahissement de la terre de ses aïeux par le colonisateur français. Sur sa 1re de couverture, figure un chandelier avec une flamme, le tout sur un fond noir. Vendu à l’américaine à cette occasion, il a été cédé à 34 000 F Cfa.
Appréciant l’ouvrage qui vient de paraître, le directeur de la Maison de la culture et du tourisme de Parakou représentant le maire, Marcel Bio Orou Fico, y a d’abord relevé sa valeur historique. Par rapport à son principal personnage, il représente, selon lui, tout un symbole pour la ville de Parakou dont il constitue le logo même.
Pour le présentateur de l’ouvrage, Koudous Bamdri, cette pièce de théâtre n’est pas comme les autres. Elle relate l’histoire de Bio Guerra, un leader qui sait montrer le chemin aux autres dans l’honneur et la dignité. A sa suite, le coordonnateur du projet, Sanwilou Ousmanou, fera observer que les non-dits de l’histoire sont aussi nombreux que ce qui a été raconté. L’ouvrage a donc le mérite de ressortir des cendres tout ce qu’on pensait avoir déjà oublié avec le temps.
La réalisation de l’ouvrage s’inscrit dans le cadre d’un projet de création, de production et de diffusion d’une pièce de théâtre pour rendre hommage à ce héros national qui s’est illustré au Nord du Dahomey. Elle a été initiée par l’Association des jeunes pour la promotion de l’éducation et de la culture (Ajepec) Su Dom Se et la Compagnie Bona Koné. C’est avec l’appui financier de l’Union Européenne et l’Etat béninois, à travers le programme Repasoc.

LIRE AUSSI:  Production discographique: Richard Flash revient avec «No format»