Gestion des centres universitaires : Près de 10 millions de frais de scolarité détournés

Par Isidore Alexis GOZO ( Stag),

  Rubriques: Actualités |   Commentaires: Aucun


Le Conseil des ministres de ce mercredi 12 février a examiné le rapport de la commission chargée de vérifier les dénonciations de détournement des frais de scolarité à l’ex-Ecole nationale supérieure des sciences et techniques agronomiques de Djougou. A l’issue des travaux, le Conseil a instruit les ministres compétents de mettre en débet les mis en cause et de suivre la procédure judiciaire en cours.

LIRE AUSSI:  Célébration de la Tabaski: L’imam El-Hadj Boukari appelle à l’unité nationale

Des présomptions de délivrance de fausses attestations de diplômes et de détournement de frais de formation ont été signalées en décembre 2018, par des étudiants de l’ex-Ecole nationale supérieure des sciences et techniques agronomiques de Djougou. Le Conseil des ministres rappelle que le ministre de l’Economie et des Finances a alors dépêché l’Inspection générale des finances pour procéder aux vérifications qui s’imposent.
Alain Orounla, porte-parole du gouvernement, affirme qu’à l’issue de ses travaux, la commission a révélé que seules les dénonciations de détournements de frais de formation sont fondées. Il indique qu’à ce propos, il s’est avéré que les faits ont été commis par le chef de la Division de la scolarité et le comptable de l’école au moment des faits.
Le Conseil informe de même que les contrôles effectués ont permis de mettre à la charge du premier la somme de quatre millions cinq cent cinquante mille (4.550.000) F Cfa. Quant au second, il devra rembourser la somme de trois millions neuf cent quarante-huit mille sept cent cinquante (3.948.750) F cfa. «Pour parvenir à leurs fins, les intéressés ont usé de plusieurs manœuvres dont la falsification de quittances de paiements des frais de formation à la banque, et de pressions exercées sur des étudiants pour les amener à leur remettre les fonds destinés au règlement des frais de formation », note Alain Orounla. Il précise que le Conseil a pris acte du rapport et instruit les ministres compétents, de mettre en débet les mis en cause, et de suivre la procédure judiciaire en cours. Aussi, pour prévenir la survenance de détournement de deniers publics au niveau des entités de formation, sera-t-il élaboré et mis en application, le manuel de procédures financières et comptables type applicable dans tous les ministères et institutions de l’Etat. Une innovation à l’actif du gouvernement de la Rupture pour empêcher le détournement des deniers publics.

LIRE AUSSI:  Audience à la Cour constitutionnelle: Le leadership de Joseph Djogbénou salué