FITHEB: Eric Hector Hounkpè annonce ses priorités et défis

Par Collaboration extérieure,

  Rubriques: Culture |   Commentaires: Aucun


FITHEB: Eric Hector Hounkpè annonce ses priorités et défis

Nommé directeur du Festival international de théâtre du Bénin (Fitheb) à la faveur d’une décision du Conseil des ministres en date du 21 novembre dernier, Eric Hector Hounkpè a été officiellement installé vendredi 27 novembre dernier. C’est le ministre en charge de la Culture, Paul Hounkpè qui a présidé la cérémonie au siège du Fitheb en présence de nombreux acteurs culturels.

LIRE AUSSI:  Sixième édition de la fête Wémexwé:Double célébration à Avagbodji et Djigbé

Le Festival international de théâtre du Bénin (Fitheb) a enfin son directeur. Eric Hector Hounkpè a officiellement pris fonction vendredi 27 novembre dernier. Et déjà l’homme doit faire face à de grands défis. A court terme, organiser un festival novateur concocté en un temps record : deux mois. L’édition 2016 de la biennale du théâtre étant prévu pour février 2016. C’est ce que lui a rappelé le ministre en charge de la Culture, Paul Hounkpè lors de son installation. «Je le sais capable. C’est un homme de défis. Et il est appelé à faire preuve d’ingéniosité, de diligence et de courage», a ajouté le ministre. Sa nomination à la tête du Fitheb est d’ailleurs, selon lui, le fruit de ses mérites. «Parmi les trois candidats transmis par le Conseil d’administration du Fitheb, le choix s’est porté sur celui qui était le plus méritant au regard des notes», a indiqué le ministre pour dissiper toute insinuation en rapport avec le patronyme commun “Hounkpè”. Les deux hommes ne viennent d’ailleurs pas de la même région. Le directeur du Fitheb précise : «Je salue le ministre Hounkpè de Lobogo, qui a porté son choix sur un Hounkpè de Ouèdo en dépit des commentaires que peut susciter notre patronyme commun».

LIRE AUSSI:  Ministère de la Culture, de l’Artisanat, de l’Alphabétisation et du Tourisme :Le comité d’organisation du FIMuB officiellement installé

Outre le défi de la biennale édition 2016 qu’il s’est engagé à organiser en bonne et due forme d’ici début février 2016, l’homme a partagé ses grands projets à long terme. «Il s’agira de continuer ce qui a été bien fait par le passé et de contribuer à corriger ce qui doit l’être. Il sera question d’assainir la gestion tant des hommes que des fonds, d’opérer des réformes», s’est-il engagé. Entre autres, l’homme entend agir pour la valorisation des administrateurs du Fitheb, la formation des acteurs du domaine, l’érection de l’hôtel du Fitheb… Et pour ce faire, il promet et invite : «Je m’engage à être ouvert… Travaillons ensemble, pour ceux qui veulent vraiment travailler, afin que le Fitheb retrouve ses lettres noblesses?