Financement d’affaires: Des femmes entrepreneures outillées

Par Babylas ATINKPAHOUN (Stag),

  Rubriques: Société |   Commentaires: Aucun| 97 lecteurs


Deux fondations engagées pour la cause de la femme s’unissent pour booster l’entrepreneuriat féminin au
Bénin. Il s’agit de la fondation Adèle Tokou-Dada et de la fondation ImpactHer qui ont initié un atelier de formation à l’intention des femmes entrepreneures. Cet atelier de formation, axé sur le financement d’entreprise s’est déroulé du 29 au 30 novembre dernier, à Cotonou.

LIRE AUSSI:  7e Salon de l’invention et de l’innovation technologique: Le Bénin abrite l’évènement

La capacité des femmes à relever de grands défis n’est plus à démontrer. C’est consciente de cela que la fondation Adèle Tokou-Dada, appuyée par la fondation ImpactHer et d’autres partenaires, a voulu apporter son appui aux femmes béninoises qui s’illustrent dans le monde des affaires. Elles étaient nombreuses à prendre part à cet atelier de formation dont le thème est: «financement de l’entreprise » afin d’acquérir les outils nécessaires pour mieux asseoir leurs affaires. La présence massive des femmes a été saluée par le président de la fondation Adèle Tokou-Dada qui trouve en cette mobilisation leur volonté de réussir. « C’est bien parce que vous appartenez au groupe de femmes entrepreneures ayant un immense potentiel pour œuvrer au premier plan dans la dynamique des changements significatifs de l’économie du Bénin et de l’Afrique », se réjouit Mickaël Dada Amos. Il expose la vision de la fondation qui est de contribuer à la promotion économique de la femme à travers les formations qui permettront de renforcer des capacités.
Cette vision est partagée par la fondation ImpactHer dont l’appui vient à point nommé puisqu’elle lutte contre les inégalités subies par les femmes entrepreneures dans l’accès au financement, tout en les aidant à réaliser leur plein potentiel économique. A travers cet atelier de formation, les problèmes de capacité stratégique qui se posent souvent aux femmes dans la recherche de financement seront résolus, grâce au coaching et aux orientations. Christian Assossou, administrateur de Sud Capital et représentant des sponsors, ne doute pas de l’ingéniosité de la femme à réussir dans les affaires. Ce qui motive les sponsors à accepter de les accompagner dans cette initiative.
La ministre du Travail et de la Fonction publique qui a ouvert les travaux a également salué l’initiative qui, à l’en croire, vient dans un contexte où les femmes chefs d’entreprises au Bénin se font rares et où l’accès au financement est un handicap pour le développement des affaires des femmes chefs d’entreprises. A ce titre, Adidjatou Mathys les encourage puisque désormais, non seulement elles seront aguerries dans la recherche de financement mais aussi dans les modalités liées aux mécanismes alternatifs de financement, notamment le capital-investissement et la bourse. Elle a rendu un vibrant hommage à feue Adèle Tokou-Dada dont la fondation porte le nom de par sa combativité pour la cause féminine.

LIRE AUSSI:  Partenariat Fao/Nepad/Centre Songhaï: Huit meilleurs jeunes entrepreneurs agricoles primés