Fête internationale du travail: Le personnel parlementaire célèbre l’évènement

Par Thibaud C. NAGNONHOU, A/R Ouémé-Plateau,

  Rubriques: Actualités |   Commentaires: Aucun

Louis Vlavonou recevant le cahier de doléance

L’Assemblée nationale n’est pas restée en marge de la célébration de l’édition 2021 de la fête du travail, samedi 1er mai dernier. A l’occasion, le président du Parlement, Louis Vlavonou, a reçu le cahier de doléances du personnel civil de l’institution.

LIRE AUSSI:  Assemblée nationale: Issa Salifou reconstitue son groupe parlementaire « La voix du peuple »

« Sensibilisation et appropriation du régime béninois sur la sécurité sociale par la communauté parlementaire ». C’est autour de cette thématique que l’Assemblée nationale a célébré, samedi 1er mai dernier, la fête du travail.
A l’occasion, le président de l’Assemblée nationale, Louis Vlavonou, a reçu le cahier de doléances du personnel civil de l’institution. Louis Vlavonou a partagé avec l’assistance ses connaissances en matière de militantisme syndical pour avoir dirigé pendant des années le syndicat de l’administration des Douanes. « C’est un syndicaliste qui parle à un syndicaliste. Recevez mes salutations militantes…», a dit le président de l’Assemblée nationale à l’entame de son propos. Il a partagé avec ses collaborateurs la genèse de la fête du travail célébrée le 1er mai de chaque année. Il a rappelé la lutte ouvrière et a surtout mis l’accent sur l’aspect spirituel de la fête.
Syndicaliste bon teint à la retraite, Louis Vlavonou a conseillé aux travailleurs de l’Assemblée nationale de placer leurs activités sous la coupe divine. « …Il faut bénir Dieu de vous avoir donné du travail. Au-delà des revendications, mettons Dieu au centre de nos préoccupations…», a exhorté l’autorité parlementaire. Louis Vlavonou a rassuré le personnel parlementaire par rapport à ses doléances. « Concernant vos doléances, elles ne sont pas tombées dans l’oreille d’un sourd. Elles seront étudiées avec minutie et réglées en fonction des moyens que l’État va mettre à notre disposition», a souligné le président de l’Assemblée nationale.

LIRE AUSSI:  Parlement des jeunes du Bénin: La deuxième législature installée lundi prochain
Vlavonou, syndicaliste nostalgique

Louis Vlavonou a invité ses collaborateurs à plus de disponibilité et à une franche collaboration afin de trouver des solutions justes au profit du rayonnement du Parlement. Fulbert Acapo, secrétaire général du Syndicat autonome du personnel de l’Assemblée nationale (Synapa), qui a remis le cahier de doléances après lecture, a félicité le président Louis Vlavonou pour sa présence effective à la cérémonie.

Il a fait remarquer que, depuis plusieurs législatures, c’est l’une des rares fois que le président de l’Assemblée nationale accepte de participer à la fête du travail. Car, généralement, a-t-il expliqué, ils se font représenter. « C’est une qualité, Monsieur le président et ce faisant, vous honorez votre promesse lors de l’audience que vous avez accordée, jeudi 25 mars dernier, au bureau exécutif du syndicat.

Votre présence ici est élégante et expressive de la place que vous accordez à votre personnel », a salué Fulbert Acapo. Le Sg/Synapa a dit tout sa reconnaissance au président Louis Vlavonou pour d’autres actions posées à travers diverses décisions en faveur du personnel parlementaire. Il cite surtout la création de la commission administrative paritaire de l’Assemblée nationale avec des attributions clairement énoncées et chargée de débattre des questions utiles en vue de faire des propositions pertinentes pour le mieux-être des travailleurs.