Fèmi Dossou à propos de “Bénin stars Tour”: « C’est une opportunité pour les artistes en herbe »

Par Anselme Pascal AGUEHOUNDE,

  Rubriques: Société |   Commentaires: Aucun


Fèmi Dossou

Initié par le groupe Empire, un événement musical dénommé « Bénin stars Tour » se tient au Concerto à Cotonou. En attendant la finale de cette compétition qui aura lieu, samedi 7 juillet prochain, Fèmi Dossou, un des organisateurs de cette compétition, nous parle des tenants et des aboutissants de cette initiative.

LIRE AUSSI:  1re session extraordinaire du comité sectoriel du dialogue social du Menc: Les défis et enjeux du ministère au cœur des échanges

La Nation : ‘’Bénin stars tour’’, de quoi s’agit-il exactement ?

Fèmi Dossou : C’est une compétition musicale initiée pour dénicher les talents béninois. Vous savez, dans notre pays, il y a plein de jeunes qui ont envie de s’exprimer, de faire connaître ce qu’ils savent faire de mieux : la musique. Des gens qui sont un peu partout sur le territoire béninois et qui n’ont pas le soutien véritable pour faire éclore leurs talents. ‘’Bénin stars tour’’ vient mettre ces talents-là sous les projecteurs. C’est une opportunité pour les artistes underground, ceux qui n’ont pas beaucoup de visibilité mais qui ont quand même le talent. En fait, l’idée de cette compétition, c’est de développer des fans clubs qui soutiennent chaque artiste. C’est l’originalité même de cette initiative dont nous avons lancé la première édition.

Quelles sont les phases et les règles de cette compétition ?
Nous avons d’abord lancé la communication sur toute l’étendue du territoire pendant deux mois à partir du mois de février. Nous avons invité tous les artistes underground à s’inscrire. Ils ont eu la possibilité de s’inscrire en ligne ou au siège de l’agence qui organise l’événement. Au titre de cette édition, nous avons enregistré près de 550 jeunes artistes inscrits venus de tous les départements. Nous avons ensuite lancé la phase éliminatoire qui a commencé le 28 avril et s’est poursuivie durant tout le mois de mai. Au total, nous avons eu trois séances éliminatoires. La phase éliminatoire nous a permis de retenir seize artistes. C’est avec ceux-ci que nous avons entamé la phase finale. Il y avait quatre coaches pour les seize candidats, soit quatre candidats par coach. Pour cette première édition, nous avons choisi au titre des coaches les artistes Edou, Sessimè, Nasty Nesta et Wilf Enighma. Chaque candidat a choisi son coach par tirage au sort sous pli fermé. Nous avons ensuite organisé des travaux en ateliers entre coaches et candidats pour permettre aux jeunes artistes underground de répéter tous les styles musicaux. C’est suite à ces entraînements que les seize candidats en compétition vont prester au Concerto pour passer chaque étape. Quatre candidats sont éliminés à chaque étape de la phase finale. Ainsi, au terme des huitièmes de finale, le samedi 9 juin, il restait douze candidats. Suite aux quarts de finale le dimanche 17 juin dernier, il restait huit candidats en lice. Après la demi-finale qui a eu lieu, le dimanche 23 juin dernier, il ne reste plus que quatre candidats qui s’affronteront en finale le samedi 7 juillet prochain. Pour la finale, nous aurons Choury, Carlos, le groupe Family Zik et le groupe Oftan.

LIRE AUSSI:  Fin de l’examen du Bepc session 2018: L’effet de la grève sur certains candidats à Cotonou

Que réservez-vous aux lauréats de cette première édition ?

Pour les finalistes, nous avons prévu la bagatelle somme de 10 millions de francs Cfa et beaucoup d’autres lots que je préfère laisser le public découvrir. Ce qui est certain, le candidat qui arrivera en tête, sera produit par un puissant label. Du reste, je préfère garder le suspense et inviter tout le peuple béninois à se rendre au Concerto, le samedi 7 juillet prochain, pour l’ultime étape de cette édition. Venez soutenir les talents béninois, ces jeunes qui ont plein de choses à faire valoir et qui se sont battus depuis trois mois pour décrocher leur chance de s’envoler vers de meilleurs horizons.