Fédération béninoise de Lutte: Entraîneurs, lutteurs et arbitres formés

Par Christian HOUNONGBE,

  Rubriques: Sports |   Commentaires: Aucun


Une quarantaine d’entraineurs, d’arbitres et de lutteurs participent depuis lundi 17 mai dernier à deux stages internationaux de formation en Lutte à Cotonou. Ces sessions de formation conduites par les experts de l’Union mondiale de Lutte et l’Union francophone de Lutte, Christian Danga et Vincent Aka permettront de rehausser le niveau des participants et seront sanctionnés par des diplômes et attestations.

LIRE AUSSI:  Abdel Rahman Ouorou Baré, président de la Fédération handisport du Bénin: « La participation sociale des handicapés est un combat de longue haleine »


Fidèle à sa vision de redorer le blason de la lutte béninoise, le comité exécutif de la Fédération béninoise de la discipline a initié des stages de formation au profit des cadres techniques et lutteurs. Pendant deux semaines, 15 entraîneurs, 10 arbitres et 15 lutteurs verront leurs capacités renforcées par les experts de l’Union mondiale de Lutte et l’Union francophone de Lutte, Christian Danga et Vincent Aka. C’est l’occasion pour Yves Azifan, président de la Fédération béninoise de Lutte de rappeler l’objectif de ces stages de formation qui visent à mettre à la disposition de la fédération des ressources humaines compétitives.
« A travers cette formation, le comité exécutif veut donner un nouvel envol à la lutte béninoise », a-t-il déclaré. Il prend l’engagement de rendre opérationnels tous les participants à cette formation.
« Je voudrais vous rassurer que nous allons travailler à faire de la lutte une discipline porteuse d’espoir »,a-t-il conclu. Ravi de revoir ses anciens stagiaires de la promotion 2016, l’expert Vincent Aka se félicite de la vision du comité exécutif de la Fébé-Lutte engagé à renforcer les capacités des pratiquants et officiels. Pour lui, seuls des entraîneurs bien formés peuvent contribuer au développement de la lutte béninoise. « Soyez prêts à acquérir des compétences car nous allons vous donner les notions et les outils que vous mettrez en pratique sur le terrain», a-t-il confié.
Fernando Hessou, secrétaire général du Comité national olympique et sportif béninois pense que c’est une chance pour le Bénin d’avoir deux experts pour ces stages. « Vous ne devez pas vous amuser avec cette formation car elle permettra de préparer des athlètes pour les jeux africains de 2026 », a-t-il conclu. Représentant le ministre des Sports, Christophe Okry Nonvignon, directeur du sport et de la formation sportive a témoigné sa reconnaissance à l’Union mondiale de Lutte et l’Union francophone de Lutte pour avoir mis ces deux experts à la disposition du Bénin. Pour lui, ces stages constituent une opportunité pour les participants qui devront tirer le maximum des experts.

LIRE AUSSI:  Congrès de la Fédération béninoise de football: Les délégués adoptent les rapports du comité exécutif