Examen du projet de loi de finances rectificative gestion 2020: Les députés en session extraordinaire dès demain

Par Thibaud C. NAGNONHOU, A/R Ouémé-Plateau,

  Rubriques: Actualités |   Commentaires: Aucun


Une session extraordinaire, la cinquième au titre de l’année 2020, s’ouvre demain, jeudi 15 octobre à l’Assemblée nationale. Elle sera consacrée à l’examen du projet de loi de finances rectificative pour la gestion 2020 adopté par le gouvernement lors du Conseil des ministres du mercredi 7 octobre dernier puis transmis au Parlement. Le président de l’Assemblée nationale, Louis Vlavonou, invite donc ses collègues à prendre part aux travaux pour se pencher sur ce dossier.

Le budget de l’Etat gestion 2020 s’établirait désormais en équilibre, en ressources et en charges, à 2167,099 milliards de F Cfa contre 1986,910 milliards initialement prévus, soit une hausse de 9,1 %. L’ajustement du budget 2020 était nécessaire suite aux effets économiques de la crise sanitaire générée par la pandémie de Covid-19, renseigne le communiqué du Conseil des ministres. Cette hausse s’explique par la prise en compte au budget de l’Etat, des dépenses d’urgence sanitaire, des transferts monétaires en soutien aux citoyens, aux entreprises, aux artisans et aux ménages de même que par des mesures de facilitation d’accès au crédit, d’une part, et la mise aux normes des équipements et installations sanitaires, d’autre part.

LIRE AUSSI:  Lutte contre la propagation du Covid-19 au Bénin: Le cordon sanitaire élargi et prorogé jusqu’au 27 avril

Ce projet de loi de finances rectificative prend en compte les diverses contributions reçues des donateurs et des partenaires techniques et financiers de notre pays dans le cadre de la mise en œuvre du plan de riposte nationale contre la Covid-19, renseigne le même communiqué. Il postule dans un scénario prudentiel, un taux de croissance révisé du Pib de l’ordre de 2,3% à la fin de l’année 2020. Le sort du dossier sera connu à l’issue de l’examen et du vote à la faveur de cette session extraordinaire qui dure au plus quinze jours. Th. C. N

Une session extraordinaire, la cinquième au titre de l’année 2020, s’ouvre demain, jeudi 15 octobre à l’Assemblée nationale. Elle sera consacrée à l’examen du projet de loi de finances rectificative pour la gestion 2020 adopté par le gouvernement lors du Conseil des ministres du mercredi 7 octobre dernier puis transmis au Parlement. Le président de l’Assemblée nationale, Louis Vlavonou, invite donc ses collègues à prendre part aux travaux pour se pencher sur ce dossier.

Le budget de l’Etat gestion 2020 s’établirait désormais en équilibre, en ressources et en charges, à 2167,099 milliards de F Cfa contre 1986,910 milliards initialement prévus, soit une hausse de 9,1 %. L’ajustement du budget 2020 était nécessaire suite aux effets économiques de la crise sanitaire générée par la pandémie de Covid-19, renseigne le communiqué du Conseil des ministres. Cette hausse s’explique par la prise en compte au budget de l’Etat, des dépenses d’urgence sanitaire, des transferts monétaires en soutien aux citoyens, aux entreprises, aux artisans et aux ménages de même que par des mesures de facilitation d’accès au crédit, d’une part, et la mise aux normes des équipements et installations sanitaires, d’autre part.

LIRE AUSSI:  Affaire Candide Azannaï : Cotonou, entre malpropreté et calme précaire

Ce projet de loi de finances rectificative prend en compte les diverses contributions reçues des donateurs et des partenaires techniques et financiers de notre pays dans le cadre de la mise en œuvre du plan de riposte nationale contre la Covid-19, renseigne le même communiqué. Il postule dans un scénario prudentiel, un taux de croissance révisé du Pib de l’ordre de 2,3% à la fin de l’année 2020. Le sort du dossier sera connu à l’issue de l’examen et du vote à la faveur de cette session extraordinaire qui dure au plus quinze jours. Th. C. N