Evaluation de la mise en œuvre du PPEA : De nouvelles orientations pour une meilleure conduite du projet

Par Bruno SEWADE,

  Rubriques: Economie |   Commentaires: Aucun


Le Comité d’orientation des politiques et stratégies (COPS) évalue le chemin parcouru par le Projet de promotion de l’entrepreneuriat agricole pour la transformation socio-économique des zones rurales au Bénin (PPEA). C’est à la faveur de sa première session ordinaire de l’année 2015 qui s’est tenue mardi 18 août dernier dans la commune de Zagnanado et dont l’ouverture des travaux a été présidée par la chargée de missions du Premier ministre, Mamata Bako Djaouga, en présence du représentant résident adjoint du Programme des Nations Unies pour le développement, Gilbert Poumangué.

LIRE AUSSI:  Riposte au Covid-19: 67 milliards F Cfa des banques arabes accordés au Bénin

Engagé dans une dynamique de réduction de la pauvreté, le Projet de promotion de l’entreprenariat agricole pour la transformation socio-économique des zones rurales au Bénin (PPEA), s’illustre par ses résultats. Les ratés observés au cours de sa mise en œuvre et le reste des efforts à fournir, compte tenu des défis qui s’imposent à la lutte contre la pauvreté, sont précisés et réorientés.

Au cours de la première session ordinaire de l’année 2015 tenue mardi dernier à Zagnanado, le Comité d’orientation des politiques et stratégies (COPS) du projet a d’abord fait le point des progrès (physique et financier) réalisés à fin juin dernier dans le cadre du Plan de travail annuel 2015. Il a ensuite évalué la mise en œuvre de la Convention d’assistance technique signée le 23 décembre 2014 entre le Centre régional Songhaï et le gouvernement, avant d’examiner l’ensemble des nouvelles orientations du projet. Autrement dit, il s’est agi d’une vérification de la cohérence des options du projet avec les priorités stratégiques nationales et les aspirations des populations à la base. Puis, de nouvelles propositions pour une meilleure conduite du projet.
En effet, le PPEA a déjà connu quelques réalisations avec trois centres de formation/incubation à Kétou, Zagnanado et Djougou. Les deux premiers sont suffisamment avancés et Djougou est en création. Un total de 427 jeunes sont formés et accompagnés à l’installation pour la création de leurs entreprises agricoles.
Représentant le Premier ministre à l’ouverture des travaux, Mamata Bako Djaouga a salué les efforts des acteurs impliqués dans la mise en œuvre dudit projet, avant de rappeler les principaux objectifs qui sous-tendent la naissance de cette initiative. Pour elle, le projet vise à professionnaliser l’activité agricole et para-agricole au Bénin. Le projet entend également rendre autonomes les jeunes et les femmes des villes et campagnes, en mettant à leur disposition des connaissances, des savoir-être, savoir-faire, en vue de la création d’emplois par eux-mêmes pour employer d’autres.
Par ailleurs, le PPEA envisage aussi «la création des centres d’incubation pour la formation des jeunes ; l’accompagnement des jeunes formés à l’installation et à la création d’entreprises viables ; et l’accompagnement des entrepreneurs et entreprises à l’accès aux facteurs de production et aux marchés nationaux, régionaux et internationaux ».
Mamata Bako Djaouga souligne que c’est un projet qui s’inscrit dans la vision du chef de l’Etat de faire du Bénin une puissance agricole, créatrice de richesses et répondant aux besoins de développement économique et social de la population.
Selon le représentant résidant adjoint du Programme des Nations Unies pour le développement Gilbert Poumangué, le fruit tient progressivement la promesse des fleurs. A l’en croire, les jeunes formés et installés représenteront dans quelques années «une force économique indéniable pour l’économie béninoise». C’est pourquoi, il a invité le COPS à entreprendre des réflexions approfondies sur les questions foncières et d’accès au financement qui garantiraient aux bénéficiaires l’assurance d’un leadership entrepreneurial et la sûreté de leurs entreprises. Pour finir, il a réaffirmé la disponibilité du Programme des Nations Unies pour le développement, à accompagner le projet, au grand bonheur des populations béninoises.

LIRE AUSSI:  Visite du président du Conseil d’administration de UBA à Cotonou: Tony O. Elumelu partage la nouvelle vision de sa banque au Bénin