Espace Uemoa: L’éducation financière annoncée dans les curricula

Par Claude Urbain PLAGBETO,

  Rubriques: Education |   Commentaires: Aucun| 418 lecteurs


La Banque centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest (Bceao) déploiera dans les prochains mois un programme régional d’éducation financière. Sous réserve de la prise en compte des recommandations formulées, le projet dudit programme a été validé, en plénière, au cours d’un atelier régional de concertation sur l’éducation financière organisé par la Banque centrale les 28 et 29 octobre derniers à son siège à Dakar au Sénégal.

LIRE AUSSI:  Professeur Hygin Kakaï, agrégé de science politique: « Il faut former des politistes pour le développement »


Les échanges ont essentiellement porté sur la démarche à adopter pour l’intégration des cours d’éducation financière dans les curricula des systèmes éducatifs dans l’Union économique et monétaire ouest-africaine (Uemoa). En attendant la finalisation du document, la mise en place des groupes de travail dans les pays se poursuivra. Suivront les étapes de développement d’outils innovants de promotion de l’éducation financière, d’élaboration d’un plan de communication et de plaidoyer auprès des pouvoirs publics pour l’insertion des modules d’éducation financière dans les programmes scolaires et universitaires.

Outre les étapes du processus, les activités et le cadre de suivi-évaluation ont été également abordés ainsi que les rôles et responsabilités des acteurs clés. La contribution de la technologie à l’accroissement de la portée des actions d’éducation financière a particulièrement retenu l’attention des participants.

Plusieurs études ont montré que les populations vulnérables n’osent pas approcher les institutions financières par manque de confiance ou par ignorance de leur mode de fonctionnement ; ce qui traduit encore le faible taux d’inclusion financière dans la sous-région. Pour changer la donne, les Etats sont exhortés à accompagner les efforts en matière d’éducation financière, notamment par la prise de décret pour la mise en place des groupes de travail, ainsi que le financement des actions y relatives, tout en bénéficiant de l’accompagnement technique de la Banque centrale et autres parties prenantes. Les interventions de ces dernières devront être coordonnées afin de garantir le succès des initiatives en matière de promotion de l’éducation financière, préconisent les experts. Aussi, est-il envisagé l’harmonisation au niveau régional de l’approche qui serait retenue dans le processus de l’intégration de l’éducation financière dans les systèmes éducatifs des pays de l’Union. Mais il revient à chaque Etat de l’Union d’élaborer son programme ou sa stratégie d’éducation financière, en tenant compte de ses spécificités nationales et dans une démarche participative, de manière à assurer l’articulation et la synergie avec le programme régional.

LIRE AUSSI:  Professeur Hygin Kakaï, agrégé de science politique: « Il faut former des politistes pour le développement »